Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto
search help
search in titles only
  FontSize-- FontSize++  

 Lumiere Aux Mains Et Aux Pieds

Conférence tenue par le Maître le 6 Août, 1937, à 5 h

Les hommes d'aujourd'hui ont besoin d'acquérir une juste compréhension des choses. La compréhension juste apporte la renaissance. La mentalité humaine doit évoluer. Pour cela, l'homme doit renouveler chaque jour sa façon de penser.

Depuis que le monde est monde, les gens parlent d'amour, mais si vous leur demandez ce que l'amour représente, vous recevrez autant de réponses que de personnes !

Dans leurs conceptions sur l'amour, ils ne sont pas d'accord. Il en est de même pour la foi, et l'espoir. Généralement, les gens souffrent de cette différence de conceptions. C'est dû au fait que chacun veut imposer ses idées.

Quand il ouvre les yeux, l'homme ne crée pas le monde, il le voit tel qu'il est en réalité. Dans cet état d'esprit, il y aura unanimité. Mais quand le peintre commence à dessiner un paysage, il le représente avec des couleurs qui ne correspondent pas à la réalité. Quand vous donnez votre opinion sur quelqu'un, vous dites qu'il est très bon ou très mauvais. ?ais ce n'est pas vrai. Pourquoi ? Parce que vous le comparez à l'homme. Si vous le comparez à un ange, vous ne pouvez pas dire qu'il est bon ou mauvais.

Que signifie concrètement le mot bon ? Le bien est une nourriture essentielle pour l'âme. Le bien est en rapport avec le mal. Mais si l'homme reçoit en même temps le bien et le mal, il sera dérangé. Par exemple : quand il boit de l'eau pure de montagne, l'homme est dans son état naturel; s'il commence à utiliser de temps en temps de l'eau de vie, du vin, du rhum et d'autres boissons alcoolisées, son état naturel est troublé. L'homme doit être sobre, il doit préserver l'état naturel de son esprit, de ses pensées et de ses sentiments.

Vous avez un ami avec lequel vous vous entendez bien - vous êtes dans l'état naturel de vos sentiments; Votre ami veut que vous lui prêtiez une certaine somme d'argent en vous promettant de la rendre bientôt; vous lui prêtez l'argent mais il ne vous le rend pas.

Pourquoi ? Pour deux raisons : d'abord il pense qu'étant votre ami il pourra les rendre quand il voudra; deuxièmement, il pense que ce n'est pas important que l'argent soit à vous ou à lui. Mais cela trouble l'état naturel de vos sentiments envers lui. Finalement, vous vous brouillez.

Qu'est ce que vous gagnez de cette brouille ? Un nouveau sentiment - de l'hostilité, de la haine. Donc, l'ancien est remplacé par quelque chose de nouveau - une nouvelle belle sœur est venue. Le bien est la première femme de l'homme et le mal - la deuxième. Le bien est le premier, le bon mari et le mal - le deuxième, le méchant mari.

Donc, le bien a épousé le mal. Dans ce sens l'homme se marie plusieurs fois par jour : parfois avec le bien, parfois avec le mal.

Que représente le mariage ? Le mariage est une loi d'harmonie. Cette harmonie doit être permanente. Comme la vie est un procès éternel, le mariage est éternel aussi.

Quand l'homme épouse le bien, il doit exclure le mal de sa Vie. Pourquoi ? Parce que le bien exclut le mal de lui-même. Mais le mal exclut aussi le bien. Donc, le bien et le mal s'excluent mutuellement. Parfois l'homme n'est pas content du bien. Le mal vient à son aide - cela le tonifie. Le mal dit au bien: "Il y a une personne qui n'est pas contente de toi. Je t'en prie, envoie-la auprès de moi." Le bien envoie tout de suite le mécontent auprès du mal. Quand il commence à soupirer, à souffrir, le bien dit: "Envoie cet homme auprès moi." Le mal l'envoie, parce qu'il sait que le bien va le tonifier. Il y a deux écoles dans le monde : l'école du bien et l'école du mal. Quand un disciple de l'école du bien n'est pas content, on l'envoie tout de suite dans l'école du mal. Et à l'inverse, quand un disciple de l'école du mal est mécontent, on l'envoie immédiatement dans l'école du bien. Les deux écoles se rendent service mutuellement.

En tant que disciples vous devez avoir des conceptions justes. Que représentent les conceptions justes ? C'est très simple. Comprendre un mot correctement cela signifie lui appliquer uniquement son sens véritable.

Par exemple si quelqu'un dit: "Je suis maître." Cela signifie : toute personne qui vient auprès de moi doit me servir et accomplir strictement mes ordres. "Je suis serviteur." Cela signifie: je suis un homme, qui accomplit tout ce qu'on lui dit. Je n'ai pas d'opinion personnelle. " Donc, si vous pensez que vous êtes maître, demandez-vous si vos paroles ont du poids. "Mais je suis serviteur." Si tu es serviteur, demande-toi qui tu sers.

On demande des conceptions justes ! Les conceptions fausses détruisent les bonnes choses. Un archéologue anglais a trouvé une pièce de monnaie, sur laquelle il y avait des écritures précieuses, mais comme elle était tachée, on ne pouvait pas lire ce qu'y était écrit. Comme il aimait le confort, il n'a pas fait d'efforts pour la nettoyer par lui-même, mais il l'a donnée à son domestique pour qu'il fasse ce travail. Le domestique a pris la monnaie, l'a regardée d'un côté et de l'autre et il s'est dit: "Peut- être le maître veut que je nettoie la monnaie pour qu'elle brille, pour qu'il la voie bien" Il a commencé à la nettoyer soigneusement et quand il a vu que la monnaie brillait parce qu'elle était en or, il l'a apportée joyeusement à son maître et il a dit : "Maître, j'ai nettoyé très soigneusement la monnaie, elle brille tout entière !" L'archéologue a regardé la monnaie et a dit avec chagrin : "Oui, tu l'a nettoyée plus qu'il ne fallait. Tu as effacé ce qui était gravé sur elle. La monnaie était précieuse pas pour son or mais pour ce qui était gravé dessus. C'est son effigie qui la rendait précieuse !"

Les hommes contemporains commettent la même erreur que le domestique. Pour corriger l'un de leurs défauts, ils frottent leur caractère jusqu'à ce qu'il se mette à briller. Ils sont joyeux d'être brillants comme l'or pur mais en fait, ils ont effacé ce que Dieu avait écrit sur eux depuis leur création. Après, joyeux et contents, ils vont auprès de Dieu pour montrer qu'ils sont purs et clairs. Mais pour Dieu peu importe que vous soyez faits d'or pur. Il le sait. L'important pour Lui c'est ce qui est écrit sur l'or. Il est préférable pour l'homme de se présenter devant Dieu comme pécheur, avec ses faiblesses, que de se présenter pur, brillant, sans aucun contenu, sans aucune inscription.

S'il est sur Terre, l'homme doit être content de ce qui est écrit sur lui. Cela ne signifie pas qu'il doit écrire seul sur lui-même, mais qu'il doit préserver ce que Dieu a écrit initialement dans son âme. L'homme représente une monnaie archéologique sur laquelle Dieu a écrit dès le commencement. Dans le procès de sa croissance et son développement il s'est sali et nettoyé, mais malgré tout, des particules inutiles sont resté?? collées, qui parlent du parcours qu'il a fait. Aujourd'hui, il doit se nettoyer, mais pas jusqu'à effacer ce qui était écrit sur lui.

De belles choses sont écrites sur nous. Ne les effacez pas ! Est-ce que l'étudiant doit effacer les connaissances qu'il a obtenues de son maître ? S'il décide d'effacer les connaissances que son maître lui avait données avec amour, cela montre qu'il a laissé entrer l'orgueil en lui-même. L'orgueil est une des particules inutiles sur sa monnaie. Elle est à nettoyer mais pas les connaissances.

Un jeune homme aime une jeune fille. Il lui écrit des lettres d'amour, il l'appelle ange, divinité, mais dès qu'il l'épouse il l'appelle diable. Comment est-elle devenue diable ? Pourquoi a-t-il auparavant écrit sur elle le mot ange et après un certain temps il a effacé ce mot et l'a remplacé par le mot diable ? Pourquoi l'homme quand il se marie, ne croit-il plus sa bien- aimée ? Il lui attribue de nombreuses qualités négatives, il la salit jusqu'à ce qu'elle décide de l'abandonner. Dans cette situation, elle n'est pas contente de lui et lui, d'elle. Pourquoi se sont-ils mariés et pourquoi divorcent-ils ? Vous n'arrêtez pas de vous étonner qu'un homme et une femme qui se sont aimés, soient devenus mécontent l'un de l'autre. Il n'y a pas de quoi s'étonner. Vous aussi, vous vous trouvez dans une situation pareille par rapport à la Cause primaire. Vous êtes sortis de la Cause primaire, vous êtes descendus sur la Terre pour travailler, pour exécuter sa volonté, mais dès que les choses ne se réalisent pas d'après votre désir, vous êtes mécontents de vous, de votre vie, de ceux qui vous entourent. Si vous êtes mécontents de vous- mêmes, vous êtes mécontents de Dieu aussi. Dans cette situation, lui non plus ne peut pas être content de vous.

Que doit faire la femme, quand l'homme lui impute des qualités négatives ? Quand ils se retrouvent en cette situation, l'homme et la femme doivent réagir comme Socrate quand un physionomiste a attribué beaucoup de traits négatifs à son caractère. En l'écoutant parler ainsi, les élèves de Socrate se sont indignés de son comportement. Mais Socrate a répondu tranquillement, sans indignation : "Tout cela est vrai". Autrefois, j'avais ces défauts mais avec la force de ma volonté, je les ai surmontés. Aujourd'hui je vis une vie nouvelle, pure." C'est la manière juste de résoudre la question. C'est ce que doit dire la femme à son mari ou le mari à sa femme.

Souvent entre les religieux surgit la question pour la croix - qu'est ce que c'est la croix et doit-elle être respectée. Soulever cette question - cela signifie ne pas comprendre. La croix symbolise la foi, l'ancre - l'espoir, et le cœur - l'amour. Celui qui a la foi porte la croix en lui-même. La croix résout les difficultés dans la vie. La croix pousse l'homme vers l'acquisition de connaissance, de sagesse. Les gens ont peur de la croix, parce qu'ils la lient à la souffrance. Ils ne savent pas que la souffrance est un monde, une région, qui n'a rien à voir avec la croix. La souffrance ouvre à l'homme la voie vers la sagesse Divine, vers la connaissance des secrets de la Vie et de la Nature. Dans ce sens, la souffrance apporte de grands biens à l'homme. Sur Terre, les souffrances sont temporaires. Le péché est temporaire aussi. Ce qui est mal dans le péché, c'est qu'il efface le beau, le grand, qui est inscrit dans l'âme humaine. Le péché efface le Divin dans l'homme. Soyez joyeux que le péché, le crime soient temporaires. Ils passent sans laisser des traces et l'homme reste pur, comme il était au début.

Doit-on porter une croix ? En observant les gens, je vois qu'ils ne portent pas une seule, mais plusieurs croix. L'homme peut porter plusieurs croix mais ce qui est important est d'avoir la foi. La croix symbolise la foi que l'homme possède en lui-même. Donc, chaque personne est une croix vivante. Comme il ne comprend pas cela il dit qu'on ne doit pas respecter la croix. Donc, il se révolte contre lui-même. Il salit tout seul la croix et il la nettoie lui même : quand il ne vit pas bien - il la salit; quand il vit bien - il la nettoie. La croix est dans l'homme lui-même. Elle n'est pas en dehors de lui. C'est l'homme qui croit, qui espère et qui aime.

Les hommes d'aujourd'hui doivent être différents de ceux du passé, des temps païens. Aujourd'hui, ils ne sont plus les enfants qu'ils étaient alors. Ils ont un peu grandi et par conséquence leurs conceptions doivent différer aussi de celles des époques passées. Donc, si vous abordez la question de la croix, vous devez comprendre son sens interne et externe. Extérieurement elle symbolise la foi et intérieurement - la Sagesse.

La compréhension interne de la croix enferme les conceptions de tous les gens, de toutes les nations. La croix est nécessaire partout dans la Vie. L'apôtre Paul dit : " Je me vanterais avec la croix du Christ." Celui qui comprend le sens de cette croix doit aimer le Christ. Celui qui comprend la croix doit avoir une langue douce, pure - comme l'eau pure de la montagne, comme le premier rayon de la lumière. Les gens discutent au sujet de la croix, parce qu'ils ont en vue leur propre croix -l'humaine, d'où proviennent tous les problèmes dans la vie. Il y a une autre croix - la croix Divine. Les péchés, les crimes, les mauvaises conceptions des gens - c'est la croix humaine dont ils doivent se débarrasser. Quand l'homme veut acquérir la richesse, la force pour dominer sur les autres, il forge sa propre croix, dont il pourra difficilement se débarrasser. De cette façon l'homme se crucifie lui-même et il souffre. On a dit dans l'Ecriture au sujet de cette croix : " Maudit celui qui est crucifié sur une croix en bois ! " Quand ils ne s'aiment pas, les gens créent eux-mêmes la croix à laquelle il se crucifient. En plus, tout le monde parle d'amour. S'ils s'aiment, où sont leur amour, leur foi et leur espoir ? Le Christ dit: "Celui qui soulève sa croix et me suit, il peut s'appeler mon disciple."

En tant que disciples, vous devez travailler sur vous-mêmes pour vous libérer de la croix que le diable a mis sur votre dos. Quand vous ne pensez pas correctement, vous pensez que cette croix est mise par Dieu sur votre dos et vous vous en vantez. De la même façon, le criminel se vante de sa croix. Quand il a tué quelqu'un, il cache le couteau et il dit: " Je suis un héros! J'ai vaincu l'ennemi avec ma croix." Il est vrai que le couteau est aussi une croix, mais une croix de diable. Tandis qu'il a confiance en son couteau, l'homme porte la croix que le diable a mise sur son dos. Libérez-vous de cette croix et acceptez la croix du Christ. De cette croix le Christ a dit : "Mon fardeau est léger."

Faites chaque jour des essais pour voir quelle force et quelle raison vous possédez. Quand quelqu'un vient vers vous et vous dit que vous êtes un homme méchant, ignorant, égoïste, ne vous fâchez pas contre lui et ne soyez pas fâché en vous-mêmes. Ecoutez-le tranquillement et dites: "Je te remercie des mots doux et beaux que tu me dis. Quand tu prononces ces mots, du miel coule de ta bouche." Vous direz que ce n'est pas vrai. La vérité de ces mots est cachée dans l'effet qu'ils produisent. Quand vous parlez à cette personne de cette façon, vous lui donnez votre propre douceur, votre miel et vous prenez son amertume. De cette façon vous transformez les forces négatives en forces positives. Peu de temps après, la même personne deviendra plus douce et commencera à parler poliment. Cela signifie faire couler du miel de la bouche de l'homme. C'est la façon par laquelle l'on peut transformer les états des gens. Si vous décidez de répondre à quelqu'un dans sa propre langue, vous vous faites un grand mal à vous-mêmes. En effet, vous acceptez les états des bonnes et des mauvaises personnes. Quand quelqu'un de méchant, un pêcheur, vient ?uprès de vous - vous vous sentez aussi pêcheur. Quand quelqu'un de bon vient à vous, vous devenez bon vous aussi. Si quelqu'un d'indisposé vient à vous, vous devenez aussi indisposés. Si quelqu'un avec une bonne disposition vient - vous devenez, vous aussi bienveillant. L'un et l'autre état sont étrangers. Vous devez distinguer ces états, savoir lequel est vôtre et lequel ne l'est pas. Quand il s'agit d'une source - personne ne peut l'accuser de rien. La source coule, on ne peut rien lui donner, ni prendre. Quelqu'un dira qu'il a rempli d'eau de la source une bouteille et qu'il lui a donné quelque chose de lui-même. Il ne lui a rien donné. Cette eau il l'a prise de la même source. Donc, on ne peut attribuer aucun crime à la source. La source est le commencement des choses.

Par conséquent, la tête ne commet pas de crimes. Dans ce sens ni le père, ni la mère ne peut commettre de crimes; ni le riche, ni le pauvre ne commet des crimes. Quand le riche pèche, il devient pauvre, et il peut commettre un crime. Et le pauvre - quand il pèche et commence à s'enrichir - il peut aussi commettre un crime. Par exemple : si le père riche donne sa richesse aux pauvres et prive ses fils et ses filles d'héritage, à leur yeux il est criminel, un père stupide. Si le pauvre vole, pour procurer des moyens à ses enfants, pour subvenir à leurs besoins, pour eux il est bon et raisonnable. Ce sont des situations qu'on rencontre dans la vie humaine, mais elles n'ont rien de commun avec l'ordre Divin.

L'ordre Divin exclut les questions personnelles. Suis-je bon ? C'est aussi une question personnelle. Si vous étudiez, vous êtes bons. Si vous êtes montés dans ce brouillard à la montagne et que vous écoutez le Verbe, vous êtes bons. Et moi aussi, je suis bon puisque je suis venu vous apprendre. On ne vous demande qu'une seule chose : que nous soyons bons, vous et moi, pour exécuter la volonté Divine. Quand cela peut-il se réaliser ? Immédiatement, sans aucun délai. Vivons en Dieu et qu'Il vive en nous! Célébrons Son nom ! Que la volonté Divine se réalise, que le Royaume Divin vienne sur la Terre ! Nous devrions tous souhaiter cela. Comme Dieu a reconnu que nous sommes bons, nous devons reconnaître Sa bonté et Sa perfection et tout sacrifier en nous pour accomplir Sa volonté. Dans l'accomplissement de la volonté Divine réside votre perfection, le salut de vos âmes et l'acquisition de grands biens Divins.

Donc, mettons chaque chose à sa place! La croix représente les mains humaines, l'ancre - les pieds humains et le cœur - la tête humaine. Par ses mains l'homme croit, par ses pieds il espère et par sa tête, il aime. Par ses mains l'homme travaille, par ses pieds il marche et par sa tête il pense. La tête est provenue du cœur. Voilà pourquoi on a dit que le cœur est la mère de la raison humaine. C'est l? raison pour laquelle l'intellect et le cœur sont liés. La raison est le fils bien-aimé du cœur. Le cœur est la Mère Divine, qui accouche de tout dans le monde.

Quand l'homme lève la main vers le haut, par ce geste, il exprime le principe en lui qui le pousse à penser, travailler, créer. Les mains représentent la croix qui crée les bonnes choses ainsi que les chagrins et les souffrances. Les souffrances proviennent du principe créatif dans l'homme. Celui qui crée souffrira inévitablement. Quand Il a créé le monde, Dieu a créé en même temps la croix.

Maintenant faites travailler votre cœur - qu'il serve votre âme, votre esprit. Que vos pieds servent votre esprit !

Que vos mains et vos pieds servent ensemble le Grand, de Qui vous êtes provenu et vers Qui vous allez. Mettez au travail le cœur et la raison, les mains et les pieds, l'esprit et l'âme - pour accomplir la Volonté Divine, pour que le Royaume Divin vienne sur la Terre comme au Ciel.

Et comme nous sommes bons, croyants, aimants et remplis d'espoir - que nous marchions dans la même voie, pour accomplir la Volonté Divine! Maintenant, je souhaite, quand vous serez descendus du sommet, que de votre bouche coule tant de miel que toutes les abeilles se rassemblent autour de vous afin d'en prendre une partie pour leurs ruches. Chaque abeille écrira à sa ruche: "C'est le miel qui a coulé de la bouche des croyants." Je souhaite que le miel coule non pas seulement de votre bouche, mais aussi de vos cœurs, vos esprits et vos âmes. Je souhaite que le miel coule de votre esprit et qu'il se répande partout comme un grand baume pour la guérison de l'humanité !

"Dieu est Esprit et quand on s'incline devant lui, qu'on s'incline avec esprit et vérité!"

Traduction par Rossitza Zafirova

Revue par Tania Dimitrova et Dominique Knecht

Tous les membres de notre équipe de traduction sont volontaires et travaillent gratuitement. Nous apprécierons chaque acte d'aide en matière de relecture, édition, publication ou distribution de ces traductions. Pour des renseignements plus détaillés, vous pouvez nous contacter :

Copyright (c) 1997 Publishing House "Byalo Bratstvo" All Rights Reserved

 

Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto

About    Search History    Top 100    Search Help