Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto
search help
search in titles only
  FontSize-- FontSize++  

 La Vérité absolue

La première conférence matinale tenue par le Maître le 21 septembre 1930 à Sofia, Izgrev.

Avez-vous appris la prière de Daniel ?

Que chacun de vous lise l'Evangile selon Jean. Il est bon que vous portiez sur vous l'Evangile. Je dis : Quoi que vous fassiez – faites le pour Dieu. Quand vous entrez dans la classe, conservez le silence et soyez concentrés.

En tant que disciples, vous devez dire la vérité. Aucun mensonge n'est permis au disciple. Le mensonge est un double péché. Quand vous commettez une erreur et que vous ne voulez pas l'avouer, vous dites un mensonge.

Il vous est demandé de sanctifier le Nom de Dieu. Si vous ne le faites pas, d'autres viendront et sanctifieront le Nom de Dieu. Si tu aimes Dieu, tu conserveras sacré Son Nom, et en même temps, tu honoreras aussi les gens.

Certains disent que j'agis parfois de la manière des hommes. S'il en est ainsi, j'agirai toujours de manière Divine. Mais quand j'agis de la sorte avec les gens, ils sont toujours ingrats. Dieu leur a donné de la Vie, de l'intellect, un cœur, tous les biens et quand même, ils sont ingrats. Depuis des milliers d'années Dieu travaille pour vous, mais vous êtes encore ingrats. Il est dit dans les Ecritures que le bœuf connaît son propriétaire, mais qu'Israël ne connaît pas Dieu. Si un homme ne peut pas modérer son intellect et son cœur, comment connaîtra-t-il Dieu ? Si tu te disputes avec tout le monde, comment peux-tu servir Dieu ? Cela vous concerne tous sans exception. Aucun d'entre vous n'est sur le chemin sur lequel il devrait être.

Aujourd'hui, je parle à tous. Si vous n'êtes pas satisfaits, allez dans le monde où vous ferez connaissance avec le fouet. Si vous n'accomplissez pas la volonté de Dieu, rien ne restera de vous. Vous devez comprendre cela ! Les œuvres de ceux qui accomplissent la volonté de Dieu rayonneront. Il est dit dans les Ecritures : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » [Matthieu 5 : 48]

Je ne ferai pas l'expérience de voir lesquels d'entre vous sont parfaits, et lesquels ne le sont pas. Je déverserai un litre d'essence sur vous et je gratterai une allumette pour voir si vous vous enflammez ou pas. Si vous prenez feu et si vous brûlez, vous saurez ce que vous êtes. Si vous ne brûlez pas, vous saurez également ce que vous êtes.

L'homme a besoin de la connaissance. Si la connaissance n'élève pas la vie humaine, ce n'est pas la vraie connaissance : c'est un fardeau que l'homme ne peut pas porter. Si la connaissance ne devient pas la Lumière sous laquelle l'homme peut lire, ce n'est pas la vraie connaissance. Plus la conscience d'un homme s'éveille, plus sa lumière augmente. Sachant cela, travaillez à l'éveil de votre conscience, ne la laissez pas s'endormir. Seul l'homme avec une conscience éveillée peut entrer dans le Royaume de Dieu. Les personnes «âgées », faibles, tremblant des mains et des jambes n'y sont pas acceptées. Souvenez-vous : dans l'Ecole Divine, seuls les «jeunes » gens sont acceptés. -Qu'adviendra-t-il des personnes âgées ? Les personnes âgées doivent rajeunir; les jeunes se transformeront en soleil et brilleront. Cela est demandé par l'Enseignement Divin. Il porte l'ordre et l'organisation partout.

Le disciple répand le parfum de fleurs. L'Enseignement Divin exclut la moindre impureté.

Certains d'entre vous s'accrochent à l'église et aux sermons de leurs prédicateurs. Ils sont libres : qu'ils aillent se faire sermonner. Si vous pensez que l'enseignement du monde est correct, allez dans le monde. Alors je serai libre. Sachez une chose : si vous cherchez une voie de Salut facile, vous ne le trouverez nulle part. Nul Salut n'existe où l'Amour Divin est gâté. On peut trouver des voies temporaires ici ou là, mais pas celle qu'on cherche.

En vous observant, je vois que quelques-uns uns d'entre vous viennent me voir avec l'unique but que je leur révèle certains secrets. Ceux-ci pourraient rester avec moi des milliers d'années, mais rien ne leur sera révélé. Pourquoi ? Parce qu'ils ne sont pas prêts pour cette connaissance. Et après, ils se plaindront que je ne les ai pas estimés comme il le fallait. Comment peuvent-ils s'attendre à ce que je les estime comme ils le veulent, alors qu'ils essaient de me mentir ? « Le Maître ne me traite pas bien ». Comment puis-je te traiter bien, alors que tu piétines la Vérité ? Quel type d'attitude puis-je avoir envers quelqu'un qui salit la Vérité avec son intellect et qui ternit l'Amour de Dieu avec son cœur ? Cela vous concerne tous – je n'exclus personne. Aucun véritable homme vertueux ne peut être trouvé parmi vous. Pour cette raison je dis : si ton injustice ne se transforme pas en Justice, tu ne peux pas devenir un vrai homme. Puisse l'injustice du monde être transformée en Justice, ainsi on pourrait s'attendre à quelque chose de bien de ce monde.

Essayez de dire aujourd'hui à quelqu'un qu'il n'est pas vertueux. Il dira : « Mon père est un homme noble. Ma mère est vertueuse. ». Je demande : que peut-on dire de l'honnêteté d'une nation quand le fils du Roi est en train de voler ? Par conséquent, si vous, qui accomplissez la volonté de Dieu, volez vous aussi – où est votre honnêteté ? « Mais j'ai accompli tout ce qui m'est demandé. » Mais seulement une fois ? Ne devenez pas les serviteurs du diable, des forces négatives. Si vous n'appliquez pas la Connaissance Divine, vous suivrez la connaissance de la loge Noire, d'où viennent tous les malheurs. « Mais Dieu nous aidera ». Comment vous aidera-t-il quand vous n'avez pas un grand idéal ? « Nous prierons ». Vous pouvez prier mais vous ne recevrez aucune réponse à vos prières. Pensez-vous que si vous n'avez pas de succès, Dieu est avec vous ? Jusqu'à ce que vous deveniez un avec Dieu, jusqu'à ce que vous ayez une paix constante en vos âmes et que vous accomplissiez Sa Volonté, vous ne pourrez jamais atteindre une réussite totale.

Il vous est demandé à tous : vous devez installer ordre et organisation en vous pour que vous puissiez contrôler cette société d'esprits qui fait rage en vous. Vous êtes le président de cette société. Si vous n'arrivez pas à installer l'ordre et l'organisation dans cette société, rien ne restera de vous. N'essayez pas d'excuser vos associés. Aucun mensonge n'est permis. Ne déformez pas la Vérité. Ne dénaturez pas également mes paroles. Ne mentez pas en mon nom. Je ne le permets pas. Souvenez-vous : « Celui qui ment en mon nom, rien ne restera de lui », ainsi dit le Maître. Vous devez vérifier dix fois ce que j'ai dit. Jamais aucun mensonge en mon nom ! De la même façon, jamais aucun mensonge au nom de Dieu ! Dans l'Ecole, absolument aucun mensonge n'est permis.

Après tout cela, quelqu'un viendra et commencera à parler de l'amour. Parlez -vous d'amour à l'affamé ? Nourrissez l'affamé, rien de plus. En le nourrissant, vous avez accompli la Volonté de Dieu.

Quelqu'un viendra me voir pour me dire que Dieu lui a apparu. C'est une compréhension superficielle. Le temps pour de tels mensonges est déjà passé. Si dès lors, Dieu peut nous parler – où se trouve la Vérité ? Le bouton qui fleurit aujourd'hui s'est préparé longtemps pour ce processus. Ce bouton a fleuri plusieurs fois. Vous dites, «le soleil s'est levé ». Ce «soleil » s'est levé plusieurs fois, mais vous ne l'avez pas vu. Aussi, si vous n'êtes pas encore en fleur, faites de sorte à fleurir. La puissance de l'homme se cache dans l'ouverture du bouton de fleur, dans son épanouissement.

Les jeunes et les vieux – tous ont besoin de comprendre correctement la vie. Certains parmi vous pensent qu'ils n'ont plus rien à apprendre. Avez-vous étudié la Loi du Sacrifice ? Savez-vous quel lien elle a avec la vie ? Tant que vous vivrez, vous apprendrez le sacrifice. Il vous est demandé de vivre convenablement, ainsi corrigerez-vous votre vie. Si vous ne la corrigez pas, je la corrigerai. Mais malheur à vous ! Un tel redressement se fera mais pas comme vous ne l'avez imaginé. Vous verrez vous-mêmes ce qu'il adviendra, mais n'attendez pas la venue de ce jour. Si vous pensez que lorsque la guerre arrive, vos affaires s'arrangeront – vous êtes condamnés. N'attendez pas que le soleil se couche pour que vos affaires s'arrangent. Non, vos affaires doivent être arrangées tant que le soleil brille. Mettez à profit cet instant. Purifiez vos cœurs suivant la liberté que Dieu vous a donnée. « Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi » [Galates 6:8]. La Loi est sévère. Tout ce qu'il a fait – il en subira les conséquences. Dans l'avenir, le père ne sera pas responsable de son fils, ni la mère de sa fille. Le temps où les parents étaient responsables de leurs enfants est révolu. Il fut un temps où la rétribution de la faute que quelqu'un avait commise devait être payée jusqu'à la quatrième génération. Désormais chacun sera responsable de ses propres fautes. Personne ne peut payer pour quelqu'un d'autre.

Donc, tous ceux qui viennent dans la classe ont besoin de préserver l'harmonie. Tout le monde a besoin d'avoir la paix intérieure. Quand vous venez ici, au lieu de bavarder, ouvrez les Ecritures et lisez. Pour la prochaine fois, chacun devrait porter sur lui le Nouveau testament et le lire. Si quelqu'un ne peut pas apporter cet écrit en entier, qu'il copie un chapitre particulier et qu'il le lise. Si les bénédictions divines ne viennent pas sur nous, quel est le sens de nos réunions ?

Il n'est pas permis de se jouer de Dieu. C'est la chose la plus dangereuse au monde ! Vous êtes en présence de Dieu et vous demandez ceci ou cela, et vous ferez ce qui vous passe par la tête. Vous promettez quelque chose sans tenir vos promesses. Non, une fois que vous avez promis quelque chose à Dieu, vous devez l'accomplir. Une fois que vous avez juré de servir Dieu, vous devez tenir votre parole. Même si cela doit vous coûter la vie, vous servirez Dieu.

En vous observant, je remarque que vous vous relâchez, que vous ne travaillez plus autant qu'avant. Vous avez le désir d'être libres. Cette paresse n'est pas de la liberté. Vivez et travaillez de telle façon à ce que tout le monde s'aperçoive qu'il y a quelque chose de spécial en vous, que tout le monde voie le Divin en vous. « Nous sommes faibles. Ne sommes-nous pas seulement des hommes ? ». Tout le monde peut avoir des faiblesses, mais cela exclut le mensonge. Il n'est pas tolérable de mentir ! J'éprouve la plus grande aversion envers le mensonge. Tout peut être pardonné, mais le mensonge – jamais ! Vos autres péchés peuvent être pardonnés, mais un mensonge n'est jamais pardonné. Quand je vous rencontre, il y a une seule chose que j'attends de vous : être libérés du mensonge. Je veux voir votre progrès, mais sans mentir. Absolument aucun mensonge ! Ne permettez jamais au mensonge de se tenir comme une barrière entre vous et Dieu. Là, où se trouve le mensonge toute relation est perturbée. Ne mettez jamais aucune barrière entre Dieu et votre âme. Ne demandez pas qui cela concerne. Je parle à tout le monde. Cela vous concerne tous sans exception. Je ne parle pas seulement de la pureté absolue. Avant d'atteindre la pureté, vous devez chasser le mensonge de votre route. Il dérange tout développement. Après le mensonge, vient la mort. Celui qui ment coupe son lien avec la vie. Travaillez sur vous-même pour vous libérer du mensonge. Seul ce chemin mène à la paix. Partout où le mensonge existe, la paix ne peut pas venir. Certains mentent en parlant de paix. La paix viendra quand le mensonge cessera d'exister. La paix doit venir entre Dieu et nous. Le Christ dit : « Je vous donne la Paix ».

Maintenant quand vous sortez de la classe, vous direz que le Maître vous a réprimandé. Ce n'est pas de réprimande. Dites : « Le Maître nous demande de nous libérer absolument du mensonge. » C'est la vérité. Si vous ne dites pas la vérité, vous mentez de nouveau. Pourquoi colportez-vous quelque chose qui n'a pas été dit ? Pendant que je marchais, j'ai rencontré une jeune sœur et je l'ai regardée. Pourquoi l'ai-je regardée ? Je voulais lui dire de ne pas mentir. En pensée, je lui disais : « Tu es jeune. Tu arrives à peine dans le monde, et déjà tu mens. » Je rencontre une sœur plus âgée. Je la regarde également. Je lui dis en pensée : « Sœur, vous avez un pied dans la tombe. Prenez garde à ne pas mentir. » Ainsi, la jeune et la vieille doivent dire la vérité. Quelquefois les gens me regardent de travers. Ils veulent dire par-là : « Pourquoi permettez-vous à vos disciples de mentir ? Pourquoi permettez-vous également aux esprits de nous mentir ? » De cette façon ils font de moi leur complice. Non, je ne peux être leur complice. Il y a quelque chose en quoi je ne peux prendre part – c'est le mensonge.

Vous direz : « C'est impossible sans le mensonge. » C'est tout à fait possible sans le mensonge. A partir de maintenant ce sera sans mensonge. Je suis assez indulgent envers vous. Tous vos péchés peuvent être pardonnés, mais le mensonge – jamais ! Aucun autre péché n'est comparable au mensonge. Si un homme n'a jamais commis aucun péché, mais seulement le mensonge – c'est comme s'il avait commis tous les péchés. A cet égard il est le plus grand pécheur : il est hors de la rédemption. Le diable est le père du mensonge. Parce qu'il ment, personne ne peut le sauver. S'il s'arrêtait de mentir, ses autres péchés pourraient facilement être pardonnés. Souvenez-vous : il n'y a aucun pardon pour le mensonge. « Que ferai-je quand un mensonge me traversera l'esprit ? » Prenez le par l'oreille et emmenez le dehors en disant, «aucun mensonge ! » Ce sont les mots du Maître.

« Que ferai-je ensuite ? » Vous direz la vérité. Et si l'on vous demande ce que le Maître nous a raconté, dites, «le Maître nous dit de rejeter le mensonge ». Vous pourriez dire que j'ai été en colère. La colère n'est d'aucune aide. Que puis-je accomplir avec ma colère ? C'est-à-dire que je froncerai les sourcils, que j'élèverai la voix. Non. Avec ça, rien ne peut être accompli.

Je répète : aucun mensonge ! Souvenez-vous : si vous voulez avoir les Bénédictions Divines cette année, renoncez au mensonge. Sinon, vous perdrez tout. Je veux qu'aucun de vous ne soit tourmenté. Je cherche votre bien-être. Devrais-je vous laisser avec le mensonge, vous seriez complètement égarés. Le mensonge n'est pas une qualité innée en l'homme – il a été greffé d'une culture différente. Vous ne pouvez pas l'aimer. Le mensonge a une origine bestiale.

Je lirai le premier chapitre de l'Evangile de Jean. « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu. » [Jean 1.1]. Par le «verbee », j'entends la Sagesse. Cela signifie que la Sagesse était présente au commencement.

« Et la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue » [Jean 1.5]. Pourquoi ne l'ont-ils pas reçue ? Car la lumière était présente.

« Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » [Jean 1.14]. Là, où est la grâce, là où est la vérité – absolument aucun mensonge n'existe. Là où le mensonge existe – il n'y a aucune grâce, aucune vérité, pas de Verbe et pas de Sagesse.

«Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. » [Jean 1.18]. Pourquoi personne n'a-t-il vu Dieu ? Parce que la plupart des gens mentent. Ceux qui mentent ne peuvent pas voir Dieu. Si vous voulez voir Dieu, libérez-vous du mensonge.

«Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu'il n'était pas le Christ. Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Lie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non.» [Jean 1.20-21]. Bien qu'il soit un homme courageux, le prophète Elie a été effrayé par une femme et s'est enfui au désert. Cette peur est restée également chez Jean [le Baptiste]. Pour cette raison, quand ils lui ont demandé s'il était Elie, il le nia. A qui a-t-il renoncé ? A peu courageux Elie.

«Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Isaïe, le prophète. » [Jean 1.23]. Jean voulait dire qu'il n'était pas Elie qui avait tué les prophètes. Il est la voix qui dit : «Aplanissez le chemin du Seigneur !». Cela signifie que Jean n'est pas le vieil Elie mais le nouveau.

«Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète ?» [Jean 1.25]. «Je ne le connaissais pas, mais celui qui m'a envoyé baptiser d'eau, celui-là m'a dit : Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et s'arrêter, c'est celui qui baptise du Saint Esprit.» [Jean 1.33]. Il dit la Vérité. Celui qui ment – l'Esprit ne peut pas descendre sur lui.

«Et j'ai vu, et j'ai rendu témoignage qu'il est le Fils de Dieu. » [Jean 1.34]. Qui est le Fils de Dieu ? Celui qui ne ment jamais.

«Jésus se retourna, et voyant qu'ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent: Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu ?» [Jean 1.38]. «Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était environ la dixième heure. » [Jean 1.39]. Là où le Christ demeure – il n'y a aucun mensonge.

« Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ). » [Jean 1.41]. Cela veut dire : Nous avons trouvé Celui qui ne ment jamais. Nous avons trouvé le fils de Joseph qui ne ment jamais.

« Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n'y a point de fraude. » [Jean 1.47]. C'est un homme qui est prêt à dire la Vérité.

« Et il lui dit : En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme. » [Jean 1.51]. Le Fils est venu quand le mensonge devait être chassé.

Et ainsi, travaillez cette année pour ce qui est bon devant Dieu. Ne pensez pas seulement à vous-même. Si vous croyez que Dieu demeure en tous, alors vous travaillez pour le bien de tous. Ainsi Dieu verra également à travers les yeux de tous, que vous accomplissez sa Volonté.

Vous venez me demander de vous prêter cent lévas. Je vois déjà que vous avez l'intention d'acheter une corde avec, pour pendre quelqu'un. Accomplirais-je la Volonté de Dieu si j'envoyais deux personnes vous rosser, et – après cela- vous porter sur un brancard jusqu'au lit ? Après ça, je viendrais moi-même vous soigner. Voilà ce que signifie accomplir la Volonté de Dieu. Par conséquent, les souffrances viennent vous empêcher de commettre le crime que vous aviez l'intention de faire. Vous serez battus; vous serez mal pendant quelques temps, mais vous vous repentirez.

Pendant que vous marchez, vous tombez et vous vous fracturez la jambe. Pourquoi ? Vous vous êtes trompés d'une manière ou d'une autre. La jambe souffre à votre place, mais cela vous a appris à ne pas commettre d'erreur. Elle a refusé de vous servir. Elle a dit : « Dieu m'a faite, si bien que je peux te servir, mais sans aucun mensonge. Me forcerais-tu à mentir ? Je ne bougerai pas d'ici. »

En vérité, il n'y a rien de plus beau que de rencontrer un homme en qui il n'y a pas de mensonge. Il n'y a pas de visage plus beau que celui qui ne ment jamais. C'est un visage angélique. Je ne peux jamais dire un mensonge ! Celui qui ne ment pas porte les péchés du monde. Celui qui ment porte ses propres péchés, en lesquels il n'y a pas de salut. Ce sont les péchés du diable.

Si quelqu'un vous demande : « De quoi le Maître vous a-t-il entretenu aujourd'hui ? », dites : « de vivre sans le mensonge ». C'est la Vérité. Tournez- vous vers Dieu par la pensée suivante : « Seigneur, mon âme désire que la Paix dans toute sa plénitude ». Où la Paix réside-t-elle ? Là, où il n'y a pas de mensonge.

Maintenant, tous ceux parmi vous qui vivez à Sofia, vous devez vous lever à quatre heures et demie pendant toute la semaine pour accomplir cette tâche. Dès le réveil, vous direz : « Sans mensonge ! ». Vous briserez vos liens avec le mensonge. Vous en divorcerez. Le mensonge est la femme, et vous – l'homme. Je vous ferai divorcer de cette femme. Personne n'a le droit d'épouser le mensonge. Vous resterez vierges ! Le mensonge est la première femme- l'infidèle. Si vous vous unissez avec elle et si vous donnez naissance à des enfants, pensez-vous qu'ils seront bons ? Pensez vous qu'ils auront des désirs sublimes ? Absolument aucune union avec le mensonge ! Si vous devez vous marier, je vous conseille de vous unir avec la Vérité. Quelqu'un demande s'il doit se marier. Marie-toi. Avec qui ? Avec la Vérité. Si le père est marié au mensonge, vous devez le quitter aussi. Si vos relations se bornent au mensonge, vous devez vous en séparer aussi. C'est le sens du verset : « renonce à son père et à sa mère ». Renoncez à vous-même et à tout ce qui vous incite à mentir. Avec qui devrions-nous nous marier ? A la Vérité. Vous aimerez votre mère et votre père qui servent la Vérité. Vous aimerez votre frère et votre sœur qui servent la Vérité. Vous aimerez vos relations et vos amis qui servent la Vérité. Vous aimerez les animaux et les plantes qui servent la Vérité.

La Vérité absolue ! C'est l'idéal du nouvel Enseignement. La Vérité absolue ! ! C'est l'idéal de la nouvelle humanité. Gardez en vos âmes ce but suprême.

Copyright (c) 1997 Publishing House "Byalo Bratstvo" All Rights Reserved

 

Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto

About    Search History    Top 100    Search Help