Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto
search help
search in titles only
  FontSize-- FontSize++  

 La Voix Divine

Conférence tenue par le Maître Péter Deunov dans la Classe occulte Générale le 26 août 1930 à Sofia, Izgrev

Il existe une philosophie intérieure de la Vie qui définit la voie de l'humain. Afin d'acquérir cette philosophie, l'homme doit faire des efforts conscients, travailler sur lui-même. Si on vous demande pourquoi vous êtes venus sur la Terre, quelle est votre prédestination, vous direz que Notre Seigneur sait cela; c'est Lui qui vous a créés – c'est Lui qui sait quelle est votre prédestination. C'est une assertion générale. Ainsi parle une personne qui ne réfléchit pas. Mais l'homme doit savoir pourquoi il est venu sur la Terre, quel est son travail spécial. Si on pose cette question au boeuf, à l'oiseau, au poisson, chacun de ces êtres répondra en fonction du degré de son développement. Le boeuf dira que son travail spécial est de se déplacer d'un endroit à l'autre et si quelqu'un l'attaque, de se défendre avec ses cornes; l'oiseau dira que son travail est de voler; le poisson – de nager. Que répondra l'homme à cette question ? – S'il avait réfléchi à cette question, il pourrait se donner une réponse satisfaisante. Celui qui a trouvé pour lui-même une réponse à la question pourquoi il est venu sur la Terre, peut se considérer comme un homme heureux. Il a acquis la paix intérieure et le calme.

Donc, celui qui comprend le sens de la Vie, a atteint une illumination dans ses conceptions, en résultat de laquelle il évolue correctement. Il avance dans sa voie avec sûreté, les yeux ouverts; quelles que soient les difficultés et les contradictions auxquelles il se heurte, il les résout facilement; cet homme s'intéresse à tout dans la Vie. Le malade lui aussi ouvre ses yeux mais uniquement devant les médicaments et le repas, c'est sur eux qu'il compte pour rétablir ses forces. Après avoir pris le médicament et le repas, il referme ses yeux et commence à gémir. Pourquoi un homme gémit-il ? – Parce qu'il a emprunté une voie difficile. Donc, le malade gémit parce que la voie, qu'il suit, est dangereuse. En jetant un coup d'oeil sur l'avenir imminent, il ferme les yeux pour ne pas voir. Il est craintif, le malade. Quand l'homme est sain, il va les yeux ouverts. Pourquoi ? – La voie, qu'il traverse, est belle et légère. Tant qu'il ne rencontre pas de difficultés, il ne craint pas. S'il rencontre une difficulté, l'homme ferme les yeux et commence à gémir. L'homme raisonnable qui comprend le sens de la Vie, même en présence des difficultés va les yeux ouverts, sans crainte.

L'homme est venu sur la Terre pour apprendre. En tant que disciple de la Vie, il doit aspirer à des connaissances positives qui peuvent lui apporter une profonde Paix intérieure. Voilà pourquoi nous disons que la tâche primaire de l'homme est de se connaître lui-même et après – ceux qui l'entourent; de commencer à travailler d'abord avec lui-même et après – avec son prochain. Endosser la correction du monde, ce n'est pas dans ses forces et dans ses possibilités. Est-ce qu'un homme peut pourvoir à la subsistance de tous les humains ? Peut-il se donner une réponse à la question "que se passe-t-il avec les morts et où vont-ils " ? Peut-il tenir compte de la vie de tous ceux qui voient le jour ? Pourquoi naît et pourquoi meurt un homme ? – Ce que la vie apporte à l'homme, est apporté également par la mort. Et la vie, et la mort apportent en même temps certains biens et certains malheurs pour l'homme. Pour quelqu'un la mort est un bonheur, pour un autre – un malheur. Pour l'un la vie est un bonheur, pour l'autre – un malheur. Le bonheur et le malheur sont des choses relatives. Il dépend de l'homme lui-même de rendre sa vie heureuse ou malheureuse. S'il mène une vie consciente et s'il obéit aux Lois Divines, l'homme prolonge sa vie. S'il ne respecte pas les Lois Divines, l'homme raccourcit sa vie et devient malheureux.

De son vivant l'homme doit apprécier la Vie comme un grand bien. Afin d'utiliser ce bien de façon raisonnable, il doit accomplir la Volonté Divine. En ce qui concerne les gens croyants, ils disent qu'ils accomplissent la Volonté Divine. Qu'est-ce qu'on entend sous les mots "accomplirr la Volonté Divine " ? Ce n'est que celui qui est sain, fort, raisonnable, qui accomplit la Volonté Divine. Il est lié à Dieu et sa prière est toujours reçue. Que direz-vous de celui qui se vante de son ami milliardaire et qui en même temps n'a pas un sou dans sa poche ? Il est impossible que vous soyez un va-nu-pieds, affamé, en guenilles, et que vous ayez un ami riche. Il est impossible que vous accomplissiez la Volonté Divine et qu'en même temps vous soyez malade et vous viviez dans la misère. Malgré cela, que l'homme accomplit la Volonté Divine ou non, Dieu ne l'a pas privé de biens. Il a donné aux humains de l'eau, de l'air, de la lumière, de la nourriture en abondance, mais plusieurs souffrent de maladies, de faim et de privations. A qui la faute ? Si la cruche de l'homme est fêlée et tout ce qu'on y verse, se répand, à qui la faute ? – A la cruche. Qui a fêlé la cruche ? – Soit le potier, soit celui qui l'a utilisée. Ni l'une, ni l'autre situation sauve l'homme. L'important c'est que sa cruche est fêlée et il faut la changer. Il a le droit de changer la cruche fêlée par une cruche intacte.

Et bien, si vous entendez quelqu'un se plaindre que ses affaires ne marchent pas bien, vous saurez que sa cruche est fêlée. Quoi qu'il y verse, tout se répand. Enfin, l'homme perd toujours. Parfois les pertes sont grandes, parfois – petites. Si vous versez de l'eau dans une cruche fêlée et elle se répand, la perte n'est pas grande car il y a de l'eau en abondance dans la Nature : d'un côté tu peux verser, de l'autre côté elle peut se répandre. Mais si vous versez de l'essence de rose, par exemple, la plus petite perte a une influence négative non seulement sur l'homme lui-même, mais aussi sur toute sa maisonnée. Le corps humain n'est rien d'autre qu'un pot qui lui est donné pour un travail. Ce pot doit être intact pour contenir l'essence précieuse pour longtemps. L'essence précieuse qu'on verse dans le pot humain, représente la Vie elle-même. Si le pot est fêlé, l'essence se répand et l'homme se met à vieillir. Si la Vie commence à s'écouler, l'homme ne se sent pas bien et se plaint que ses jambes ne le soutiennent plus, qu'il a le vertige, que sa poitrine lui fait mal, que ses pensées ne sont plus claires, que ses yeux s'embuent, etc. Cela montre un vieillissement prématuré et on voit que l'homme a perdu son attitude correcte envers la Nature Consciente. Qu'est-ce qu'il doit faire dans cette situation ? – Il doit restaurer son rapport correct avec la Nature Consciente et commencer à se régénérer.

Chaque homme, juste ou pécheur, peut interrompre son rapport avec la Nature Consciente, ainsi que le restaurer. Le juste peut interrompre sa relation avec le Monde Spirituel par une mauvaise action. Le pécheur peut restaurer sa relation avec le Monde Spirituel par une bonne action. C'est tout à fait naturel. Si le pécheur respire de l'air pur, il sera à tout prix sain. Si le juste respire de l'air impur, il tombera malade. Pourtant, et la santé, et la maladie peuvent être provisoires, ainsi que permanentes. Il est impossible que le juste qui vit bien, demeure dans une atmosphère impure. Il est impossible que le pécheur commette des péchés et qu'il profite toujours de l'air pur. Si le juste vit dans l'angoisse, il perdra sa santé. Si le pécheur ne s'inquiète pas et garde sa paix intérieure, il sera toujours sain. Dieu a doté l'homme d'intelligence pour penser, non pour s'inquiéter. – " Mais pourquoi le monde est-il créé comme ça ? " – Ce n'est pas votre affaire. Quel crédo est-il le plus juste ? – Ce sont des questions qui ne se résolvent pas uniquement par voie de théorie. Elles ont besoin d'être mises en pratique. Afin de se donner une réponse à la question quel credo est le plus juste, l'homme doit tenir compte des résultats d'un credo donné, appliqué dans la Vie. Les Ecritures disent "vous les connaîtrez à leurs fruits. ". Cette pensée est applicable à chaque credo. Si tu es sain, fort, ton credo est juste. Si tu es malade, ignorant et faible, ton credo n'est pas juste. Pourtant tu aurais pu expliquer la cause de ta faiblesse et de ton ignorance; cela ne te sert à rien. Quelles que soient les explications et les excuses que vous donnez, la faiblesse et l'ignorance ne disparaissent pas.

Il existe un lien entre Dieu et l'âme humaine dont l'homme doit être conscient à tout moment et prendre garde de ne pas l'interrompre. S'il manque de ce lien, l'homme ne peut se faire aucune idée ni sur Dieu, ni sur soi-même. Il voit les gens, il se voit soi-même aussi, mais il n'a aucune idée ce que c'est que l'homme. Il sait qu'un homme a des yeux pour voir; des oreilles pour entendre; un nez pour sentir; une bouche pour parler. Mais cela ne suffit pas. L'homme doit savoir la prédestination de chaque organe dans son corps. Tu diras que tu as des bras et des jambes; mais tu dois connaître le service externe et interne de tes bras et de tes jambes. La prédestination des bras ne consiste pas uniquement dans le travail qu'ils exercent. La prédestination des jambes ne consiste pas uniquement dans la marche. Tous les organes du corps humain ont un service externe et interne.

Le Christ a frotté avec de la de boue les yeux de l'aveugle et il a commencé à voir. Les savants de l'époque se sont réunis autour du Christ et se sont mis à l'interroger comment cela s'est fait que l'aveugle ait commencé à voir. Ils voulaient savoir s'il était né aveugle et si c'était le cas, quelle en était la cause : si c'est lui qui avait commis un péché ou ses parents. Donc, d'après la philosophie de cette époque-là, il est impossible qu'on naisse aveugle sans qu'il y ait une cause quelconque. Le Christ leur a répondu: "Ni lui avait péché, ni ses parents, mais c'est afin que les actes Divins se manifestent à lui." Les gens de ce temps-là ne comprenaient pas ce que le Christ leur a dit; mais les gens de l'époque actuelle ne comprennent pas non plus. Certains comprennent l'Enseignement du Christ, mais la plupart ne le comprennent pas. Après avoir posé beaucoup de questions au Christ, les gens voulaient savoir pourquoi Il avait ouvert les yeux de l'aveugle. Cela vaut la peine de poser la question pourquoi quelqu'un a crevé les yeux de l'homme, mais demander au Christ pourquoi Il avait ouvert les yeux de l'aveugle, cette question est déplacée. La cécité est une limitation qui doit être supprimée. Le Christ a rencontré un aveugle et lui a ouvert les yeux. Quel acte plus naturel que celui-là peut-il exister ? Il y avait plusieurs aveugles en ce temps-là en Israël, pourtant le Christ n'a pas ouvert les yeux de tous, mais à un seul. Pourquoi ? – Il avait une certaine attitude envers lui. En effet, après avoir commencé à voir, l'aveugle est devenu un disciple du Christ. Le Christ est venu sur la Terre pour aider ceux qui étaient extérieurement ou intérieurement aveugles, mais cependant ils étaient prêts à accomplir la Volonté Divine. Ceux qui ne sont pas prêts à accomplir la Volonté Divine, vont écouter et vont regarder, sans rien voir, ni entendre. Donc, tout le monde n'est promis à avoir les yeux et les oreilles ouverts pour percevoir le Verbe Divin.

Alors, reportez le fait de l'ouverture des yeux de l'aveugle à votre vie spirituelle et voyez s'il n'existe pas une cécité pareille en vous aussi. Quand les yeux spirituels de l'homme s'ouvrent-ils ? – Quand au plus profond de son âme il fait un vœu de commencer à voir, de servir Dieu et d'accomplir Sa Volonté. Et l'aveugle-né à qui le Christ avait ouvert les yeux, portait en lui-même le désir d'accomplir la Volonté Divine. A cause de ce désir il attendait que quelqu'un vienne pour l'aider.

D'après la philosophie hindoue, on dira que cet homme a liquidé son karma, voilà pourquoi il devait commencer à voir. Nous, nous disons que le karma l'a quitté. Qu'est-ce que cela signifie que le karma quitte l'homme ? – Quand le karma quitte-t-il un homme ? – Quand il voit qu'il n'a plus rien à prendre de lui. En le regardant, le karma dit : "Cet homme n'est bon à rien." Le loup n'agit-il pas de façon pareille ? Quand il rencontre une brebis malade, le loup la pousse au ventre et la laisse à côté. Il dit: "Je ne mange pas de brebis malades." Pourtant, s'il rencontre une brebis saine, il en finit facilement avec elle. La brebis malade est libre, le loup ne l'attaque pas, mais la saine est exposée à ses dents. C'est une explication imagée du karma qui donne la possibilité de comprendre.

Chaque conception principale d'une certaine question représente un cercle, autour duquel se rangent toutes les autres questions. Et autour de l'homme se forment des cercles concentriques qui existent aussi dans la Nature. Où rencontrez-vous des cercles concentriques dans la Nature ? En observant la coupe transversale du tronc d'un arbre, vous voyez qu'il est formé de quelques cercles concentriques. On devine par ces cercles l'âge de la plante. Pourquoi se forment des cercles concentriques, et non pas des carrés ou d'autres formes géométriques ? – Car la circonférence, en tant qu'une ligne courbe, rencontre moins de résistance que la ligne droite. Donc, lors de leur croissance les plantes cherchent la voie de la moindre résistance. C'est une des méthodes de la Nature. Afin de ne pas dépenser en vain ses énergies, la Nature cherche toujours la voie de la moindre résistance.

Et bien, s'il suit la voie de la moindre résistance, l'homme observe une des règles de la morale dans la Nature. Les gens contemporains parlent aussi de la morale, ils jugent et approuvent les actes de leurs prochains, mais s'ils observent leurs propres actes, ils vont voir qu'il y en a très peu qui sont conformes aux règles de la morale. Il y a de la morale dans la parole de l'homme aussi. Si on ne respecte pas cette morale, la parole est grossière, sans expressivité, désagréable. Uniquement celui qui a de la douceur, parle suivant les règles de la morale. D'un tel homme on dit qu'il a la langue dorée. Si la douceur manque dans son caractère, quoi que l'homme dise, tout sonne de la même façon. Que vous disiez à quelqu'un que vous l'aimez ou que vous le détestiez, cela sonne de la même façon. Que vous lui disiez que vous lui désirez du bien ou vous le méprisez – et l'un et l'autre vont sonner de la même façon. L'homme a besoin de douceur. La douceur rend la parole expressive, module l'intonation et met en valeur le sens des mots. Telle était la prière du prophète Elie quand il voulait prouver aux païens qu'il existe Un Dieu dans le monde, Qui écoute les prières des humains et leur répond. Chaque parole dans sa prière était imprégnée de douceur, de puissance et de sons musicaux. En réponse à sa prière, du feu est descendu du Ciel et il a embrasé l'offrande qu'il avait mise sur le sanctuaire. Les païens priaient eux aussi leurs dieux, mais c'était la voix dans le désert. Ils criaient, se tapaient la poitrine, se perçaient de couteaux, mais les dieux faisaient la sourde oreille à leurs prières. On dit de la prière du prophète Elie qu'elle émanait du plus profond de son âme. Voilà pourquoi, on dit que la prière humaine doit émaner du fond de l'âme.

Quand est-ce qu'on prie du fond de l'âme ? – Quand l'homme est sur le bûcher où on va le brûler. A ce moment il oublie tout ce qui l'entoure, sans rien voir, ni entendre. Sa conscience est remplie uniquement de la pensée de Dieu. Il n'y a aucune barrière entre Dieu et son âme. Il a un rapport direct avec la conscience Divine. Quand vous vous élevez vers Dieu par la prière, vous devez avoir la posture d'un enfant qui est prêt à faire sa confession, à reconnaître tous ses péchés, sans aucune justification auprès de lui-même. Pourquoi il a péché – cela n'a pas d'importance. On exige de l'homme de se confesser. En ce qui concerne le pardon, l'acquittement, c'est à Dieu de le faire. Il sait que l'homme ne peut pas toujours comprendre les choses avec une telle clarté pour qu'il ne commette aucune erreur.

En prenant conscience de ses péchés, certaines personnes se justifient avec le fait que l'homme est un être faible et il ne peut pas éviter les erreurs. Cela ne sauve pas la situation. Quand on fait une erreur, après on doit la rectifier. S'il ne rectifie pas ses erreurs, il vient à un état intérieur de péché où il perd sa dignité et sa force. Il se rend compte qu'il a perdu ce qui lui donnait de la force et le poussait à grandir et à se développer. Dans ce cas, quoi que les autres pensent de lui, ce qui importe, c'est son état intérieur. S'il rectifie ses erreurs, il restitue son attitude envers Dieu et il sent sa force et son courage. Il regarde tranquillement les gens dans les yeux et il n'est pas gêné de leur opinion. Les gens contemporains ont besoin de nouvelles conceptions qui forment un nouveau credo, de nouveaux rapports. Aujourd'hui tout le monde prétend croire en Dieu. Comment peut-on croire sans faire des sacrifices ? Il y a des gens qui disent qu'ils sont prêts à se jeter du rocher pour prouver que leur foi en Dieu est forte. C'est facile de parler mais tout ce qu'on dit ne peut pas être mis en pratique. On demande de l'humain de la foi raisonnable mais non irréfléchie. Quand le Diable tentait le Christ, il L'a obligé à se jeter du temple pour voir si vraiment les anges vont Le protéger pour qu'il ne heurte pas son pied sur une pierre comme disent les Ecritures. Le Christ n'a pas succombé à la tentation et il a répondu : " Va-t-en ! N'induis pas le Seigneur en tentation ! " S'il s'agit de tenter le Seigneur, que d'abord se jette celui qui tente les autres. L'homme doit être raisonnable. Se jeter d'un rocher au nom du Seigneur, c'est un processus intérieur. Il y a des cas où l'on peut tomber du rocher et rester intact. On arrive à cet état en modifiant le poids du corps. Cela est dû à des lois physiques que les gens ne connaissent pas encore. Donc, chaque démarche doit être raisonnable. S'il s'agit d'enrichir son expérience, se jeter d'un rocher est raisonnable. Mais si en se jetant on se tue, on tente le Seigneur. Dans ce cas, cette démarche est irraisonnable, elle n'a aucun sens.

Donc, la vraie Foi, le véritable Amour signifient du travail. Si tu crois en quelqu'un, tu vas travailler pour lui. Si tu aimes quelqu'un, tu travailleras pour lui.

L'amour est une loi qui travaille. Comme Dieu nous aime, il travaille sans cesse pour nous. Il a créé le monde pour nous, pour que nous étudiions et nous nous développions. Nous devons travailler de la même façon pour Lui, faire ce qu'Il désire. Cela signifie accomplir la Volonté de Dieu poussés par l'Amour envers Lui. C'est une loi : si tu aimes quelqu'un, tu dois agir de telle sorte qu'il soit content. Si tu tiens son image dans ton esprit et ton cœur dans la Pureté, il est content de toi. Si tu ne l'aimes pas, tu n'es pas prêt à faire quelque chose pour lui. Les gens jouissent de la vie, de la santé, de forces grâce à l'Amour et aux préoccupations de Dieu et des Etres Evolués envers eux. Si Dieu cesse de penser à eux, ils s'étioleront, disparaîtront du visage de la Terre. L'Amour de la mère et du père, des sœurs et des frères, des amis entretient la vie de l'homme. S'ils aiment, ils veulent qu'il vive et de cette façon, ils entretiennent sa vie.

Donc l'Amour entretient la Vie. Là où il y a de l'Amour, il y a aussi de la Vie. Là où l'Amour manque, il n'y a aucune Vie. Là où manque l'Amour, aucune Vie n'existe. Autant que vos proches veulent que vous viviez, vous vivrez. S'ils désirent que vous mouriez, vous perdez votre vie. C'est l'une des lois intérieures de l'Existence. Quand vous savez cela, vous entretenez votre lien avec Dieu. Si vous rompez votre lien avec Dieu, votre vie s'arrête aussi. Et si la Vie s'arrête, les malheurs viennent les uns après les autres. Donc, si vous souffrez, ne cherchez pas la cause de vos souffrances en dehors de vous. Sachez que vous avez rompu vos relations sacrées avec la Cause Primaire. Alors, qu'est-ce que vous devez faire ? – Restituez votre lien avec la Cause Primaire. Quand vous aurez restitué ce lien, votre vie reprendra son cours normal.

En tant que disciples vous avez étudié les mathématiques, vous connaissez la loi des ratios et si l'une des constantes change, tout le ratio change. Si cette loi est valable pour le monde physique et elle doit être respectée, il faut qu'elle soit d'autant plus respectée dans la vie psychique, où la matière est plus fine et a besoin d'une meilleure organisation. Si vous voyez une ligne droite et une ligne courbe, vous devez savoir s'il y a un ratio entre elles et s'il y en a, savoir quel est ce ratio. Les lignes droites et les lignes courbes trouvent de l'application dans la Vie. Si vous rencontrez un magicien, vous verrez qu'il porte sa baguette magique, c.à.d. la ligne droite. Si vous rencontrez un militaire, vous verrez qu'il porte son bâton – son sabre, c.à.d. la ligne courbe. Le Diable porte lui-aussi son bâton – sa flèche et il la décoche sur celui qui vient à sa rencontre. Aujourd'hui tout le monde combat avec des lignes droites ou courbes qu'on utilise comme des armes. Que les gens combattent pour une cause juste ou injuste, pour le bien ou pour le mal, ils combattent sans arrêt. Aujourd'hui tous les gens manient leurs armes à feu. Il n'y a personne dans le monde qui ne dispose d'arme à feu. La langue humaine est également une arme qui peut être utilisée pour le bien et pour le mal. Si quelqu'un a envie de t'offenser, il met en marche son arme à feu – sa langue – et il te blesse. Qu'est-ce que l'homme gagne s'il blesse son prochain avec son arme à feu dans la bouche, avec sa baguette magique ? On dit dans les Ecritures : " Pour chaque mot vide l'on va rendre compte devant Dieu. " Ce sera quand ? – Le jour du Jugement, c.à.d. le jour où on examinera la destinée de l'humanité.

L'homme est responsable de chacune de ses paroles, parce qu'il vit dans un monde d'harmonie, dans un monde doté d'un ordre complet et systématique. Lorsque vous vous trouvez devant le Tribunal Divin, vous serez obligés de répondre pourquoi vous avez créé les mots meurtriers avec lesquels vous rompez l'harmonie dans le monde Divin. A lui seul le monde Divin est harmonieux mais avec son manque de compréhension et son ignorance, l'homme fait entrer la dysharmonie et il pense que le monde est à priori dysharmonie. C'est le monde humain qui est dysharmonie et non pas le monde Divin. Comme ces mondes sont entremêlés, il semble que la dysharmonie a gagné le monde entier. Non, la dysharmonie est partielle et elle appartient au monde humain. Pour supprimer cette dysharmonie, l'on passe par des souffrances, par une destinée qui fait voir ses erreurs. L'écrivain sera jugé pour ses mauvais livres, avec lesquels il a apporté de la tentation et de l'impureté dans la vie. Le peintre sera jugé pour ces tableaux avec lesquels il a apporté quelque chose de vicieux dans les esprits et les cœurs des humains. Certains peintres dessinent l'Amour sous une image humaine, représentant Cupidon – dieu de l'amour, une flèche dans la main. Aucun peintre n'a pu dessiner l'Amour jusqu'à présent. Quelles que soient les images qui le représentent, elles sont loin de l'idée de l'Amour. Quel est cet amour qui se sert d'une flèche ? Cette image représente l'amour d'un homme qui peut à tout instant te percer avec son couteau. S'il n'aime pas quelque chose, il sort tout de suite le couteau.

Quand je parle du travail peu satisfaisant des poètes, des écrivains, des savants, des philosophes, des peintres et des musiciens, j'ai en vue le travail futur qui est le fruit de la vie intérieure raisonnable de l'homme. Chaque pensée, chaque sentiment qui sortent de la profondeur de l'âme humaine, se reflètent sur son visage, sur tout son corps. Ils donnent les lignes que l'homme se crée lui-même et dont dépend son avenir brillant ou sombre. Avec sa pensée l'homme peut améliorer l'état de ses organes. Par exemple, si l'homme est tout le temps angoissé et s'il porte dans son esprit et son cœur des pensées et des sentiments monotones, peu de temps après sa vue s'affaiblira. Les gens qui ont beaucoup pleuré, qui ont vécu de grandes angoisses et inquiétudes, ont la vue faible. L'enfant d'une mère meurt et elle le pleure toute sa vie. Qu'est-ce qu'elle obtient en pleurant ? Peut-elle aider elle-même ? – Malgré tous ses pleurs, elle n'obtiendra rien. Les pleurs ne résolvent pas les problèmes. Quelqu'un a perdu son amour et il commence à pleurer. On n'obtient pas d'Amour avec des pleurs. Si tu veux obtenir de nouveau ton Amour, adresse-toi à Celui où Il réside. Dieu est Amour. Par conséquent, cherche l'Amour en Dieu et tu le trouvera.

En tant que disciples, vous devez savoir que les relations entre les gens se déterminent en fonction de leurs relations avec la Cause Première des choses. Les gens ne peuvent pas avoir des relations correctes entre eux tant qu'ils n'ont pas de relations correctes avec Dieu. Dès son lever, l'homme doit s'adresser à la Conscience Sublime dans la Vie, se lier à Elle et percevoir au moins une des Ses pensées ou au moins un de ses Sentiments. Si l'homme fait ce lien, ses affaires du jour marcheront et il sera gai, prêt à rendre service à tous ses amis et à ses connaissances. Il n'y a rien de plus grand pour l'homme que quand Dieu commence à lui parler par ses pensées et ses sentiments pour lui donner une impulsion pour le travail. Cela signifie que l'on prend conscience de sa vie. Pour celui qui a pris conscience de sa vie, toutes les portes sont ouvertes. Où qu'il frappe la porte s'ouvre et l'on lui dit "le bienvenu ".

Les gens contemporains ont besoin d'une nouvelle philosophie et d'une nouvelle conception pour la Vie. Ils ont besoin d'un credo qui les lie à Dieu. S'ils n'arrivent pas à faire ce lien, leur credo n'est pas juste. Ils ont pris la mauvaise direction, celle des illusions. Pour que vous restituiez votre lien avec la Cause Première, dès votre lever pensez à Celui, Qui vous a donné la Vie. Vous devez Le chercher, penser à Lui jusqu'à ce que vous captiez au moins une de Ses pensées. Comment cela se passera-t-il ? – Vous lirez quelque chose de la Bible ou de la vie des saints, des grandes et bonnes personnes. C'est seulement après que vous pouvez commencer votre travail. N'entreprenez aucun travail avant de donner de la nourriture à votre esprit et à votre cœur. Si vous commencez un travail sans Dieu, n'attendez aucun succès. Cela concerne ceux qui veulent travailler consciemment sur eux-mêmes. Ceux qui sont occupés, qui se sont adonnés à la maison, à leurs enfants, à leurs intérêts personnels, ils sont libres.

Selon moi, chaque travail doit être précédé d'une pensée et d'un sentiment

envers Dieu. Les gens contemporains ne réussissent pas dans leur vie, parce qu'ils commencent leur travail sans penser au Sublime dans le monde. Ils naissent, se marient et meurent sans Dieu. Si vous voulez donner vie à quelque chose ou vous marier, demandez à Celui Qui vous a crée. Il sait ce dont chaque homme a besoin et Il lui donne le nécessaire. Vous dites que la jeune fille doit chercher un jeune homme riche, intelligent et en bonne santé et en ce qui concerne l'amour, il viendra tout seul. Et moi je conseille à la jeune fille de ne pas se marier avant de trouver un jeune homme qu'elle aime et qui l'aime. Comment comprendrez-vous que quelqu'un vous aime ? – Celui qui aime est prêt à donner tout dont il dispose. Par conséquent si la jeune fille et le jeune homme sont prêts à sacrifier tout ce qu'ils possèdent, l'un pour l'autre, ils s'aiment. Si l'un d'eux essaie de cacher quelque chose pour lui-même, ils profanent l'amour. L'Amour ne tolère aucun cas de trahison, de mensonge, de doute et de méfiance. Il est pur, sacré, immaculé.

Les rapports de l'homme avec Dieu doivent être les mêmes que ceux des gens qui s'aiment. Dans son Amour Dieu pense constamment comment nous aider, comment satisfaire nos besoins. En sachant cela l'on doit être prêt à sacrifier tout pour Dieu. Quand Dieu voit l'empressement de l'homme à se sacrifier, Il se met à lui parler. Il lui dira un seul mot mais ce mot l'élèvera, donnera du sens à toute sa vie. S'il ne peut pas faire ce sacrifice, l'homme est condamné à mort – une mort qui n'est pas physique, qui est spirituelle. La mort spirituelle veut dire la perte de l'Amour. Après avoir perdu son amour, l'on commence à le chercher de nouveau. Vous entendez que quelqu'un dit qu'il avait perdu son premier amour mais il a trouvé un second. Le second amour est à l'origine de discordes et de malentendus. Le premier amour est pur et désintéressé. Il ouvre devant l'homme un monde de béatitude. Si l'on perd cet Amour, on tombe dans l'erreur. Il pense qu'il la trouvera mais il se trompe. Il ressemble à un bateau qui est ballotté par les vagues de la mer. Il lui faudra beaucoup de temps pour qu'il mûrisse et qu'il acquière de nouveau l'Amour. S'il l'acquiert il ne peut plus le perdre.

Maintenant il ne s'agit pas de vous décourager mais vous devez avoir une idée claire de la situation. Pourquoi vous leurrer en vous disant que la pierre à votre main est précieuse ? Pourquoi vous tromper en pensant que votre amour est vrai, pur et sacré ? Quand ils entendent qu'on leur parle du Grand Amour, certains disent que cet Amour ne les intéresse pas, qu'ils ne deviendront pas des moines. Il ne s'agit pas ici de devenir moine. Devenir moine ne suscite aucun intérêt pour nous parce qu'on ne progresse pas, on n'acquiert pas de connaissances. Il y a d'autres gens qui disent qu'ils sont prêts à se rendre dans les mains Divines. Cela n'est pas bien non plus. C'est un langage déformé. Pourquoi vous rendez-vous dans les mains Divines ? Ils ne sont pas des bandits. Ce qu'on demande à l'homme, c'est du service – servir Dieu de tout son Ame, de tout son esprit, de tout son cœur et de toute sa force.

Donc, on peut se rendre dans les mains de cet ange qui est chargé de prendre les âmes. Si l'on passe par ce processus, cela veut dire que l'on s'est initié. La jeune fille se rend elle aussi dans les mains du jeune homme. Quand ? – Quand le jeune homme est plus fort qu'elle. Le Christ a rendu son Esprit dans les mains de Dieu, car Dieu est fort. Le Christ dit : " Mon Dieu, je rends mon Esprit dans Tes mains". En d'autres termes, le Christ s'est adressé à Dieu avec les mots suivants : " Mon Dieu comme j'étais lié avec le péché des humains par des liens karmiques, Je me suis engagé à le porter. Je l'ai porté un certain temps mais je me suis rendu compte que ce n'est pas la peine de le porter jusqu'à la fin. Voilà, maintenant je rends Mon Esprit, chargé des péchés de l'humanité. " Après cette dure épreuve la résurrection du Christ s'est effectuée. Avec sa résurrection une Nouvelle époque arrive dans le monde – la liquidation du karma. Le Christ n'a pas pu résoudre tout seul cette question et Il l'a accordée à Dieu. Le Christ voulait au nom de Dieu obliger les juifs à croire en Dieu, mais il n'a pas pu. Il a dit à Dieu. " Ce que j'ai pu, je l'ai fait; Tu feras le reste ". Donc, la mission de l'homme est de planter des grains dans son jardin et le reste est le travail de Dieu. Vous devez savoir que Dieu fait grandir, élève et purifie les choses. Un jour lorsque vous aurez terminé votre travail sur la Terre, vous aussi vous direz comme le Christ : " Mon Dieu, je rends mon esprit dans Tes mains. Pour qu'il rende son esprit dans les mains Divines, l'homme doit avoir de la foi, solide comme un diamant. Avant d'atteindre cette foi, il doit avoir confiance dans son prochain. Aujourd'hui les gens ont perdu confiance l'un dans l'autre. Quand tu rencontres quelqu'un tu vois sur son visage des lignes de contradiction. De l'extérieur, il se présente comme quelqu'un qui a de la foi et à l'intérieur il est rempli de contradictions qui ébranlent entièrement sa foi. Ce n'est pas une vie pure. La pureté sous-entend une vie identique à l'intérieur, ainsi qu'à l'extérieur. Pourquoi doit-on douter ? Pourquoi doit-on hésiter ? La Vie à elle seule, est pure et sublime. Tenez-vous en à cette Vie et non pas à la vie humaine. La vie humaine est changeante comme l'homme lui-même, mais la vie Divine est solide et harmonieuse. Utilisez les conditions d'aujourd'hui pour pénétrer cette Vie et arranger la vôtre. Si vous n'arrangez pas votre vie aujourd'hui, vous ne l'arrangerez jamais. – " Mais nous allons prier pour avoir cette Vie ". – La prière suppose du travail. Si vous ne travaillez pas, aucune prière ne peut vous sauver. Si l'élève n'étudie pas et il ne fait que prier, son Maître ne peut pas le faire passer dans la classe suivante. Le Maître a les mêmes rapports avec toutes les âmes, voilà pourquoi il exige de ses élèves d'étudier et de mettre en pratique. En tant que disciples, vous devez travailler consciencieusement, acquérir chaque jour quelque chose de nouveau. Les connaissances que vous avez aujourd'hui ne sont pas suffisantes. Les performances que vous avez acquises ne sont pas suffisantes. Lequel d'entre vous peut faire sortir du feu du haut et de l'eau du bas d'une pierre qu'il a serrée ? Que signifie cette pensée ? La pierre représente la pensée humaine ferme et le feu et l'eau – les conditions de vie. Donc, si vous ne pouvez pas serrer une pensée ferme dans votre main et s'il n'en sort pas du feu et de l'eau – des conditions de vie, vous n'avez rien acquis. Dans ce cas vous ne pouvez pas vous vanter ni de votre foi, ni de vos connaissances.

Ce n'est pas de découragement. Si le médecin doit mettre dix ou quinze années pour étudier, pour devenir un bon médecin, pour que les gens reconnaissent qu'il est compétent, pensez-vous que le disciple ésotérique doit travailler moins ? Pour qu'on reconnaisse qu'il est un disciple ésotérique, il doit travailler sur l'esprit, sur le cœur et sur la volonté, devenir maître des circonstances. Si le disciple tombe parmi une foule agitée, il doit la calmer en faisant un geste de la main. Si la tempête le surprend, un signe de sa main doit l'apaiser. S'il a mal à la tête, un geste de sa main fera disparaître le mal de tête. Voilà ce qu'est un disciple ésotérique. Tout ce qu'il dit, arrive. Mais s'il fait cent prières dont une seule est reçue, cela veut dire que Dieu ne l'écoute pas encore. Il n'est pas devenu un saint, il n'est pas prêt à aider les gens. Le saint travaille pour toute l'humanité et son travail est béni.

Les gens contemporains ont besoin de purification. Ils doivent purifier leurs pensées, leurs sentiments et leurs désirs, les délivrer de toutes les couches de saleté

du passé. Ils doivent purifier leur conscience pour qu'elle brille. Cela signifie une vie pure. Dès que la conscience de l'homme est purifiée, sa vie elle aussi devient pure. Ne vous arrêtez pas sur les manifestations extérieures des gens en pensant qu'elles sont impures. La pureté et l'impureté sont des processus intérieurs. Si vous en avez un autre point de vue, vous tomberez dans une dévotion fausse, vous vous arrêterez sur la dévotion extérieure. Non, l'homme doit être pieux intérieurement et extérieurement. Ne prêtez pas attention seulement à ce qui est à l'extérieur mais aussi si on fait un travail au nom de Dieu. Tout ce qu'on fait au nom de Dieu est pur et sacré. Que quelqu'un soit poète, savant, prédicateur, cela n'a aucune importance. Si le poète ne chante pas ce qui est Grand dans le monde et s'il ne vit pas avec, ce n'est pas un vrai poète. Celui qui chante le Grand, le prêche et vit pour lui, est un vrai poète, savant, prédicateur. Dans ce sens chaque homme peut devenir poète. Si tu n'écris pas avec ta langue, comme avec une plume, selon toutes les règles de la poésie, tu n'es aucun poète. Si avec ton intellect, comme avec une plume, tu ne peux pas écrire suivant toutes les règles de la poésie, tu n'es pas un vrai poète. Le vrai poète écrit avec sa langue, son cœur et son esprit. Il verse, il donne avec générosité de l'abondance de son cœur, de son esprit, de son âme, voilà pourquoi les gens aiment sa poésie.

Je vous souhaite que vous rencontriez le Christ et qu'Il ouvre vos yeux. Quand vous commencerez à voir, Il vous demandera : " Est-ce que vous me reconnaissez ? ". Si tu Le connais, tu es prêt au travail et à la mise en application. Donc, lors de l'éveil de ta conscience il y a deux moments importants : ouverture des yeux – commencer à voir et concevoir et appliquer les grandes lois de la Vie. Certains ont atteint la première phase – l'ouverture des yeux de la conscience, d'autres – la loi du service. Le service signifie un acte qui provient de l'Amour. Celui qui applique la loi de l'Amour, c'est un homme fort. Pour ces gens on a dit dans les Ecritures que ce sont les justes qui vont gouverner le monde.

Les gens croyants disent que Dieu remettra le monde en ordre. Dieu a crée le monde et s'il y a de la dysharmonie, elle est due à la vie humaine déformée. L'homme a abîmé le monde et c'est lui qui doit le remettre en ordre. De nos jours Dieu travaille toujours, il crée de nouveaux mondes mais ils ont besoin de gens raisonnables qui ne gâtent pas le nouveau qui est en voie de création. En disant que l'homme a abîmé le monde j'ai en vue le monde humain. Personne ne peut défaire ce que Dieu a crée. C'est impossible.

Mais par sa pensée, l'homme peut abîmer le monde de son prochain. Il lui dira qu'il est ignorant, qu'il ne comprend rien, qu'il a pris une mauvaise direction. Chacun est susceptible de tomber sous l'influence négative de son prochain et en être déformé. Si quelqu'un vous dit que vous êtes un incroyant, ne vous gênez pas, demandez lui ce qu'il a réalisé avec sa foi. Si ton incroyance t'apporte de la nourriture, des vêtements, de l'hébergement, tu as pris la bonne direction. Mais si tu as la foi mais tu es affamé, nu-pieds, en guenilles, ta foi n'est pas authentique. La vraie Foi nourrit l'homme, elle le rend fort, sain et riche. Le vrai Dieu sauve l'homme de ses illusions et le met dans la Bonne direction. Le vrai Dieu sauve l'homme des péchés et des crimes et Il le met sous des conditions qui l'élèvent. Celui qui dégrade l'homme, qui le fait descendre de la situation dans laquelle il se trouve, n'est pas Dieu. Le vrai Dieu introduit dans l'homme des conditions pour une âme, un cœur et un intellect sains. Il épure l'homme de tous les poisons qui enlèvent la paix de son âme et le rendent mécontent.

Je vous souhaite d'entendre la voix Divine, dès que vous vous levez le matin comme Adam l'entendait dans le Paradis. Dieu disait à Adam : " Adam, Adam, où es-tu ? – " Je suis ici mon Dieu, mais je ne peux pas apparaître ". Pourquoi Adam n'a-t-pas pu se manifester devant le visage de Dieu ? – Parce qu'il était nu. Je vous dis à vous aussi : si vous entendez la douce voix de Dieu, répondez immédiatement. Dites : "Me voilà, mon Dieu ! " Ayez assez de courage pour vous manifester devant Son visage. Il n'y a rien de plus grand pour l'âme humaine du moment où l'homme entend la voix douce et gentille de Dieu. S'il entend cette voix dans son âme apparaît de la Lumière et il est prêt au travail, au service à Dieu. En dehors de cette voix, l'on peut facilement tomber dans le noir. Menez une vie pure pour vous lier à Dieu, pour entendre Sa voix. Devenez un bon sol pour recevoir Son Verbe. Si vous êtes une pierre, le Verbe passera auprès de vous sans vous toucher. On arrose bien le bon sol et la pierre fait détourner l'eau. Etre pierre et ne pas recevoir l'eau, cela signifie une vie pleine de contradictions. Pour se délivrer des contradictions, l'homme doit être un bon nageur. S'il entre dans la mer agitée de la Vie, il doit tenir sa tête au-dessus de l'eau pour ne pas se noyer.

Les gens contemporains ont peur de la vie et ils se demandent ce qui se passera avec eux. Si le disciple pose une telle question, cela signifie qu'il a peur. Qu'est-ce que se passera avec le disciple quand le Maître sera parti pour l'autre monde ? Cette peur est déplacée. Le Maître consciencieux rappelle un capitaine de bateau expérimenté. Il n'arrêtera jamais le bateau en pleine mer. Une fois qu'il a pris le large, il amènera en toute sécurité les passagers au port désigné. Si le Maître est parti, les disciples s'avéreront dans la même situation, dans laquelle ils étaient de son vivant. Le Maître qui est bon et consciencieux, introduit la Lumière dans les esprits des disciples, grâce à quoi, ils continuent à étudier sans son encadrement. Si on peut dire cela pour le Maître ordinaire, c'est encore plus vrai pour le Grand Maître qui représente l'attitude de Dieu envers les gens. Le Maître transmet une partie de sa Lumière à tous ceux qui l'entourent comme la bougie donne une partie de sa Lumière à chacun qui veut en bénéficier. Le Maître est la manifestation de la Lumière Divine. Plus on reçoit de cette Lumière, plus on est lié à son Maître – non de par sa forme mais de par son contenu et son sens. Le Verbe est issu du Maître mais il appartient à Dieu. Le Christ dit : " Croyez en Dieu et en Moi-même ! ". Donc, si vous croyez en Dieu ou dans le Christ, cela suffit. Si vous croyez en Ivan, Dragan, les saints, les bonnes gens, votre foi est limitée. Croyez à l'Un pour le découvrir en chacun. Cet Un en qui vous devez croire, c'est Dieu. Si vous croyez en Dieu, vous croirez en tout le monde et dans la mesure où Il s'est manifesté en eux. Quand les gens entendent qu'on parle de quelqu'un, ils se demandent qui est-ce, d'où il vient et qui l'a envoyé. Quelqu'un me demande " qui es-tu ? " Je réponds : si tu es malade, je te répondrai qui je suis. Si tu es disciple, je te dirai qui je suis. Par conséquent, si je suis médecin et si je peux te guérir, j'ai une bonne expérience. Si tu es disciple et je peux t'enseigner, mon travail sera à sa place. Pour qui le Soleil a-t-il été créé ? Le Soleil a été crée pour celui qui peut profiter de sa lumière et de sa chaleur. Ce Soleil est fait par Dieu. Si vous ne pouvez pas profiter de sa lumière et de sa chaleur, le Soleil n'est pas fait pour vous.

Souvenez-vous: Il existe un Maître dans le monde. Si vous voulez bénéficier de Sa Bénédiction, gardez Son Nom sacré dans votre esprit, votre cœur et votre âme. Cela doit être l'idéal de l'âme humaine. Un seul Dieu existe dans le monde Dont vous ne devez jamais douter. Ne doutez pas de son Amour envers vous. Les gens doutent de l'Amour, parce qu'ils en demandent plus qu'il ne peut leur en donner. L'Amour Divin est la seule mesure avec laquelle nous mesurons les choses et nous distinguons le bien du mal. Si vous appliquez cet Amour dans votre vie, ce que vous souhaitez, se réalisera. En sachant cela, soyez vigilants en ce qui concerne vos désirs car chaque désir, bon ou mauvais, se réalise.

Maintenant en sachant ce qui est essentiel dans la Vie, tâchez de garder votre lien avec Dieu. Si vous l'avez rompu, restituez-le. C'est la Voie que le Nouveau dans le monde a emprunté. L'ancien s'en va et le Nouveau le supplante. Les Turcs disent : " Après le torrent, la boue demeure ". D'abord la boue est humide, mais peu à peu elle se dessèche. Ce qui importe pour vous, c'est ce que vous pouvez faire avec la boue sèche. Quand on dit que l'ancienne vie va s'écouler, la plupart de vous ont peur que quelque chose d'horrible vous arrive. Ils n'ont pas à avoir peur. L'Ancienne connaissance va céder la place à la nouvelle. La vie nouvelle va succéder à la vie ancienne. Pourquoi cela vous fait-il peur ?

Le Christ dit : " Celui qui veut être mon disciple qu'il ôte sa croix et qu'il me suive. Celui qui veut être mon disciple qu'il renonce à sa mère, à son père, même à soi-même ". Renoncer à soi-même, cela veut dire libérer son âme de toutes les contradictions et obstacles qu'on peut rencontrer sur sa voie. Donc, le renoncement de soi sous-entend une Liberté intérieure de l'âme. Quelqu'un dit qu'il a renoncé à soi et cependant il meurt. Celui qui a renoncé à la vie ancienne, il ne meurt pas, il part. Quand l'heure de son départ arrive, il invite ses amis à un régal, il discute avec eux, il prend les lettres destinées à leurs proches dans l'autre monde et après avoir pris congé de tout le monde, il part pour la montagne – loin du monde où il avait vécu.

Donc, on exige de tous un lien consciencieux avec Dieu, pour qu'ils entrent dans la Nouvelle Vie et entendent la douce voix de Dieu, qui leur dit : " Adam, sors ! Délaisse la vie ancienne, et entre dans la vie nouvelle où règne l'Amour, la Lumière et la Connaissance, la Liberté et l'espace. "

Prière secrète

Traduction par Tania Dimitrova, Rossitza Vassileva

Relue par Roland Egloff

Copyright (c) 1997 Publishing House "Byalo Bratstvo" All Rights Reserved

 

Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto

About    Search History    Top 100    Search Help