Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto
search help
search in titles only
  FontSize-- FontSize++  

 Ce Que Dieu A Uni

« Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. »

Marc 10 : 9

Maintenant, tournons notre regard vers ce dont Dieu a uni. Je comprends ces mots dans un large sens, c’est-à-dire le sens dont le Christ y mettait. Ils comprennent toute la Vie humaine dans toutes ses manifestations. « Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. » Toute souffrance dans la Vie provient de cette désunion. Il n’est pas nécessaire de vous donner des arguments sur ce thème, chacun peut le vérifier par expérience.

Vous etes malheureux quand vous vous détournez de votre mari, de votre âme, de vos frères et soeurs, de vos amis, de votre maison, de votre pays. Pourquoi ? Le mot pays a un sens différent de ce dont les gens comprennent. Sous le nom pays les gens comprennent la maison, la famille, mais ce qui est sur la Terre famille, au Ciel c’est le pays, la maison Divine. Les gens contemporains sous le nom de désunion comprennent la désunion seulement entre homme et femme, c’est-à-dire ce dont ils appellent repudation. Sous le nom désunion on comprend le rejet de toute idée et désir de ton esprit et de ton coeur. Lorsque tu rejettes une bonne idée qui sort de ton esprit et un bon désir de ton coeur, tu commets un crime.

Ne jette pas dehors ce dont Dieu a uni. Les exercices que je vous ai donne le mois dernier, sont en liaison avec cette grande loi. Dans la première proposition vous dites : « Que vienne le lever de mon Soleil dans mon âme. » Pourquoi ? Comme le Soleil dans le monde physique est la raison de la poussée de la Nature et il se lève à l’horizon, de la même façon dans l’homme il y a un Soleil qui se lève et le rafraîchit. Quand les rayons du Soleil naturel brillent sur le désert, ils réchauffent seulement le sable et quand vous marchez a pieds nus sur lui, il va vous brûler. Si ses rayons tombent sur une terre, riche en graines, ils apportent des biens qui font développer ces graines, créent une nouvelle Vie et si vous voyagez dans ce pays, vous éprouvez du plaisir. Si votre Soleil se lève par la même loi, vous allez expérimentez et vous allez voir, que tout ceci est très juste. Mais si vous avez désuni ce dont Dieu a uni, votre Soleil va se lever comme dans le désert et ils vont se produire des courants chauds et brûlants. Vous avez vu comment les gens se déshabillent pendant la saison d’été, ils ont du mal a respirer, ils ont chaud? Cette chaleur est due à ce qu’il n’ y ait pas assez de végétation. Pourquoi faut-il que votre Soleil se lève ? Pour faire grandir tout ce qui est de Bien en vous.

Maintenant vous allez rajouter sur la première proposition de l’exercice, le mot qui suit : « Que mon Soleil se lève dans mon âme et qu’il purifie mon coeur. » Vous allez rajouter aussi quelques mots nouveaux sur les autres propositions:

(2 personne) : Tu peux ! – Que le Soleil Divin se lève en moi et qu’il purifie mon âme.

(3 personne) : Il peut ! – Que le Soleil de mon esprit se lève et qu’il purifie ma raison.

(1 personne du pluriel) : Nous pouvons ! – Que le Soleil de nos Anges se lève et qu’il purifie nos coeurs.

(2 personne du pluriel) : Vous pouvez ! – Que le Soleil du Dieu de la Paix se lève et purifie nos âmes.

(3 personne du pluriel) : Ils peuvent ! – Que le Soleil de tous les Soleils se lève dans nos esprits et purifie nos raisons.

Tout un mois il faut travailler pour purifier le coeur, l’âme et la raison. C’est le sens du vers : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas. » Ceci est la loi vers laquelle vous vous tournez maintenant, pour vous mettre en accord avec votre coeur, votre âme et votre raison. Tout homme qui a sépare ce dont Dieu a uni, il a perdu cette harmonie.

Beaucoup de femmes ont perdu leurs maris qui sont morts, mais certains d’entre eux sont vivants, malgré que les gens les croient morts et le contraire – il y a des femmes qui sont mortes, mais elles vivent. Ainsi, d’ après ce que je crois, il se peut qu’ une femme soit encore vivante, malgré qu’ elle est morte depuis longtemps et elle reste dans la maison, comme dans un zoo restent les squelettes oublies ou bien comme restent dans les musées les oiseaux empailles. Les Turcs dans ces cas parlent de,, ibret,,. C’est de cette façon que je comprends les paroles de l’apôtre Paul, qui dit: « Ne t’unis pas a une veuve qui a l’age moins de soixante ans. » Le nombre 6 est un nombre de l’Amour. Paul montre qu’un homme pareil n’est pas encore prêt a travaillé. C’est pour cela que les jeunes veuves doivent se marier et élever des enfants. C’est une loi suprême. Le mot mariage signifie la Vie. Les gens contemporains ne comprennent pas la Vie, puisqu’ ils ne comprennent pas le sens spirituel des choses. Vous avez un enfant, qui ne mange pas; la mère croit qu’il est malade et s’inquiète. Et qu’allez-vous dire d’un enfant qui arrête de chanter ? Et d’un enfant qui arrête de prier ? L’homme qui arrête de manger, de chanter et de prier est malade. La nourriture est en liaison avec le corps, le chant avec le coeur, la prière avec l’esprit humain. Certains philosophes disent que l’homme ne doit pas prier. Moi, je dis : certains microbes viennent d’entrer dans ton esprit, c’est pour cela que tu es malade.

Bien-sur, vous devez expérimenter. Vous etes a present dans une Ecole. Je ne vous dis pas, que des votre rentrée a la maison de tout jeter. Je ne vous instruis pas de tout jeter, mais de l’utiliser. Tandis que les gens d’aujourd’hui, en ayant des chiffons, ils les amassent et ils en font des tapis. Vous avez des engrais – enrichissez vos champs.

Ainsi, posez- vous la tache de vous arrêter encore une fois sur les paroles: “Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas. ” En quoi consiste cette union? L’union entre le Soleil et l’homme consiste en cinq réceptifs. Nous pouvons être en union avec le Soleil avec nos yeux. Si on fait mal à nos yeux, nous allons détruire ce bien. Si on fait mal à notre nez, nous n’allons pas entrer en liaison avec l’aromate des fruits, que le Soleil a cree. Si le goût est perdu, nous n’allons pas pouvoir comprendre ce bien qui se trouve à l’intérieur des fruits. On doit garder nos yeux purs. Comment on abîme nos yeux ? Une femme qui perd son mari, elle pleure, pleure pour lui et ses yeux s’affaiblissent. Pourquoi faut-il qu’elle pleure ? Ce même mari, au début elle ne le voulait pas et maintenant elle pleure pour lui. D’ après ma compréhension, pleurer en ce moment n’est pas chose naturelle. Le fait de pleurer doit provenir de la douceur du coeur. Le pleur qui manque de douceur, est inutile.

Je vais vous donner l’exemple suivant pour illuminer la conscience: on a fait condamne un homme pour avoir voler vingt-cinq leva pour trois années de prison. L’avocat qui le défendait, a dit :

Il n’a pas fait le vol avec préméditation; si c’était vraiment un voleur, il allait aussi prendre les dix mille leva, qui se trouvaient au même endroit.

Le voleur, en entendant ceci, s’est mis à pleurer.

Pourquoi pleurs-tu ? – ont demande les juges.

Car je n’ai pas pris les dix mille leva.

Beaucoup d’entre vous pleurent a présent pour ne pas avoir pris les dix mille leva et non parce qu’ils viennent de prendre vingt-cinq leva. Certains parfois pleurent en disant : « Je souffre de n’avoir pas ceci ou cela. » Moi, je dis : vous souffrez de n’avoir pas pris les dix mille leva. Le savoir vous soit utile tant qu’il vous rapporte du bien. Les maintes hypothèses et les théories philosophiques sont utiles tant qu’elles représentent de la gymnastique pour le cerveau, mais dans la Vie, il vous est nécessaire le fondamental, car il vous apporte toujours de la santé, de la Paix et une Joie intérieure.

Analogiquement, vous allez raisonner de la façon: que le Soleil donne vie aux sources dans le monde, aux montagnes et a tous les biens sur la Terre, de la même façon votre Soleil, lorsqu’ il se lève dans votre Coeur, par la même loi va créer tous les biens qui soient. Vous etes les maîtres de votre Vie et il n’existe pas de force, qui pourrait vous s’opposer. Car Dieu qui a mis ces choses en liaison, Il prend soin de cet équilibre. Chaque idée en vous, qu’elle soit bonne ou mauvaise, provoque une grande révolte. En vous luttent en même temps deux forces raisonnables – l’une et l’autre vous disent comment il faut agir. La Vie raisonnable est utile pour vous et non pas pour la société. La société est une condition pour l’homme individuel. Le Christ dit, que l’homme n’est pas crée pour le samedi, mais le samedi est crée pour l’homme. L’homme ne doit pas devenir un esclave de la société. La société est une condition pour le développement de l’âme individuelle. Les sociétés collectives sont des unités unies ensemble. Vous demandez pourquoi Dieu a crée le monde. Il l’a crée pour votre âme. Or, vous dites: “Que la société et le monde s’améliorent!” Si tout le monde est en bonne santé, si tout le monde se met a chanter, a manger, or toi tu n’ es pas bien, ou est le bien pour toi ? Quel intérêt as-tu de savoir qu’il y a beaucoup d’anges et de saints ? Le monde va s’améliorer si ton état s’améliore.

En parlant de société, je comprends ce qui est à l’intérieur de l’homme. Ne dis jamais: “Que puis-je faire moi?” Comment arrive-t-il la débauche? Elle vient toujours des hommes, des individus. A une parisienne lui vient en tête de se mettre une perruque et voila que tout le monde la poursuit. A une certaine dame lui vient l’idée de mettre une robe étroite – toutes les dames après s’habillent avec les mêmes; ou bien elle décide de se mettre une robe large – toutes les autres la suivent. A certain homme lui vient l’idée de se faire coudre des pantalons a longues manchettes – voila qu’arrive une nouvelle mode et tout le monde le suit. Un homme donne l’exemple pour tout le monde. Ne pensez pas que ce que vous faites dans la vie, n’a pas de conséquences. Si, il y a des conséquences comme pour vous, ainsi pour les autres. C’est la raison pour laquelle, le Christ dit : « N’ayez pas peur, votre Père a eu la Bonté de vous donner Son Royaume. »

Pour être forts, il vous faut reconstituer en vous-mêmes cette union. Cette disharmonie qui est en vous, il faut la refaire, car vous avez beaucoup de pensées qui vous troublent, vous avez en vous beaucoup de contradictions. Par exemple, vous me posez la question quel sera votre avenir ? Parfois je vous réponds : « Je ne peux rien vous dire. » Pourquoi ? Parce que je vois qu’a certain l’avenir est très mauvais. Un moine a été très religieux et il faisait par jour cinq cent révérences. Un autre, lorsqu’ il l’a vu, tout de suite il a compris, qu’il était très croyant. Le premier donc s’étonne comment on l’avait compris, et ne se rend pas compte que de tant de révérences ses doigts étaient pleins de cors. Ainsi donc, chacun a des cors en soi et de ces cors on peut savoir ce dont il fait.

Jésus dit : « Vous, les femmes devaient vous retourner a l’état premier! » Vers quel état? A l’état de vous nourrir des fruits de l’Arbre de la Vie. Il vous vient une idée amère, un désir amer – ceci vient de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Quelle que soit l’idée qui vous arrive, changez-la immédiatement et mettez a sa place une autre ! Tu hais quelqu’ un; ne tache pas de te débarrasser de lui ou de l’éviter, mais trouve a sa place un autre, que tu puisses aimer. Les gens mondains comprennent mieux cette loi. Par exemple un homme n’aime pas sa femme et trouve une autre qu’il aime. La même loi fonctionne aussi pour les femmes mondaines : elle n’aime pas son mari – elle aime quelque’ un d’autre. On ne peut pas éviter cette réaction dans le monde. Ne pensez pas que vous réagissez autrement. Vous allez répondre qu’ils n’ y aient pas de telles choses en vous. Telle est la loi. Pour la dépasser, vous allez toujours faire le contraire. Vous allez dire que cette doctrine est mauvaise. Si elle est mauvaise, il n’ y a rien à dire de plus. Mettez en premier ce qui est juste, laissez à la queue son ombre.

De tout cela, vous pouvez apprendre comment vous pouvez améliorer la humeur de votre mari et comment améliorer la votre aussi. Or, que faites-vous ? Vous vous tournez envers Dieu et vous priez: « Mon Dieu, prends cet homme ou moi-même, pour que je puisse me libérer de lui ! » Mais vous ne savez pas, qu’alors même vous n’allez pas être libres, car s’il s’en va, votre situation alors sera encore plus grave. On peut prendre beaucoup d’exemples du spiritisme, qui prouvent ceci. Par exemple, un homme qui ne vivait pas bien avec sa femme, s’est libere d’elle, et s’est marie à une autre. Mais sa première femme, malgré qu’elle fût morte, a réussi de mettre à la porte la deuxième. Quand certain dit, qu’il ne peut pas vivre avec son mari ou bien avec sa femme, cela veut dire qu’il y a un homme mort ou une femme morte, qui les dérange. Les hommes morts et les femmes mortes ont une grande influence, c’est pour cela que le Christ dit : « Ce dont Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas. » Lorsque l’homme entre dans cette harmonie Divine, tous les inconvénients de la Vie, vont disparaître, car maintenant les gens ne sont pas à leur place. A présent je rencontre des hommes et des femmes, qui ont une mine louche. Par exemple vous dites de quelque’ un qu’il n’est pas sincère. S’il n’est pas sincère, comment peut-on s’ y opposer ? J’ai maintes images toujours de caractères sans union, sans musique.

En deuxième personne du verbe, vous dites: « Tu peux ! – Que le Soleil Divin se leve en moi et qu’il purifie mon âme. » Sous le mot âme, on comprend ici la frontière de votre monde, ce qui est forme en vous, toutes les possibilités, qui se cachent en vous. Car le Soleil a le pouvoir de purifier cette grande et immense âme. Parfois vous croyez être très petites, ou alors vous vous demandez comment vous avez été. Vous n’avez pas vu comme elle est grande votre âme. Chacune de vous a trois faces. Prenons par exemple une au nom de Mara : il y a donc une Mara au niveau physique, une entre les Anges et une autre dans le monde Divin. Toutes les trois sont liées, mais quand vous me parlez de l’une des trois, je vous demande de quelle Mara vous me parlez. Le vrai Amour consiste à ce que nous aimions toutes les trois Mara. Un homme vient et il aime que l’une des Mara; vous dites : « Tu ne peux pas, il faut aimer les trois en même temps ! » La femme, elle n’aime que la première face de son mari – celle au niveau physique. Pour de telle femme ou un tel homme, on dit être des gens sans coeur. Le coeur de Mara est auprès des Anges. Cela signifie auprès l’âme d’une personne ! Alors vous allez accueillir les autres d’une manière différente. Quand vous connaissez l’homme au niveau physique, quand vous connaissez l’homme qui est parmi les Anges, quand vous connaissez l’homme qui est dans le monde Divin, alors vous allez comprendre la grandeur de ce que l’homme est. Quand vous prononcez: je peux, tu peux, il peut, ceux sont vos trois personnes : vous, c’est-à-dire moi, toi et lui – moi, qui suis ici; toi, qui es parmi les Anges, et lui, qui est chez Dieu. L’homme et les Anges forment une paire, tandis que Dieu montre la direction, dont les Anges doivent poursuivre. De cette façon, il se forme un triangle – la première figure géométrique.

Lorsqu’ on arrive a la forme pluriel du verbe pouvoir, nous disons: nous pouvons, vous pouvez, ils peuvent. En disant nous pouvons, cela signifie que tout le monde, toute l’humanité sur la Terre, nous tous pouvons. Vous pouvez, signifie vous les Anges, qui soyez là-haut. Ils peuvent signifie tous les Dieux, qui sont là-haut. Si vous comprenez ainsi cette idée profonde, tout de suite en vous vont se réveiller ces sensations suprêmes, elles vont naturellement grandir et alors tous ceux qui vous entourent vont être bien disposes à votre égard et vont vous aimer. Il n’est pas possible que les gens vous aiment, sans que vous-mêmes n’aimiez pas.

Pour que la fleur s’ouvre, il faut que le Soleil se lève. Quand ton Soleil se lève, la fleur de ton âme va s’ouvrir à tout prix. Lorsque le Soleil de ton esprit se lève, alors ta raison va s’ouvrir de même. C’est la philosophie contemporaine : d’enlever toutes ces coquilles. Vous dites : « Elle est trop dure cette philosophie, nous avons tellement de coquilles ! » Vous prenez une noix, vous en jetez ses coquilles et alors vous voyez comme elle est grande. Certaines personnes sont très grandes, mais jetez leurs enveloppes et vous allez voir leur grandeur. Vous devez bien tenir cet enseignement, qui possède une valeur intérieure. Vous etes dans un état pénible et vous dites : « Qu’est-ce qu’il y a de nouveau a nous dire ? » Ne pensez pas s’il y a du nouveau a apprendre, mais pensez plutôt comment mettre en oeuvre cet Enseignement par rapport a vous. Un charretier passe près d’un arbre et songe : « Ah, quel bel axe je pourrais faire de cet arbre pour les roues ! » Passe un bûcheron près de cet arbre et pense : « Quelle belle poutre je pourrais faire de cet arbre ! » Passe un meunier près d’une fontaine et pense : « Quelle eau favorable pour mon moulin ! » De même, si vous passez auprès d’un arbre ou d’une fontaine, réfléchissez comment pouvez-vous l’utiliser.

Ceux d’entre vous qui ont fait l’exercice du mois dernier, ont-ils aperçu quelques résultats? Avez-vous de l’appétit ? A l’intérieur de vous doit tout d’abord se reconstituer l’harmonie entre le manger, le boire et la prière. Evitez seulement le jugement. Si vous apercevez une faute en vous, refaites-la; ne vous jugez pas, mais corrigez-vous. Si tu t’aperçois d’une erreur en toi et tu ne la refais pas, ce n’est pas une bonne compréhension des choses. Observez le matin quelle est la couleur du Soleil. Quand la couleur est très rouge et ceci vous a fait de l’impression, alors vous etes trop gâte de la Vie. Si au lever du Soleil vous apercevez un nuage, ceci montre que sur ton Soleil il y a un nuage que tu dois faire disparaître. Par exemple, il t’arrive de n’être pas bien dispose, tu n’aimes pas quelqu’ un – tu as un nuage noir sur ton Soleil. Dieu le voit et il dit : « Sur le Soleil de Mara, il y a un nuage noir. » Tachez d’obtenir de toutes les choses un plaisir, un contentement enfantin, non pas de penser, que vous avez beaucoup vécu, beaucoup souffert. Un boeuf qui a porte beaucoup de poids et chaque jour a subi par cinquante bâtons, que sait-il ? Il a connu seulement la loi des bâtons. Un boeuf qui a bien travaillé pendant vingt ans et son maître l’a caresse sur le dos, que sait-il ? Il connaît que les caresses et rien de plus. Combien de fois vous allez voir des nuages noirs sur le Soleil, mais chaque jour il va vous apporter de la bénédiction, de nouvelles idées, de nouveaux désirs. Bien-sur, ce Soleil-ci n’est que l’objet de ces soleils, qui se lèvent en vous – le Soleil du coeur, de l’âme et de votre esprit. Certains vous demandent quels sont ces soleils. Ceci vous allez garder pour vous. Vous allez faire un essai et lorsque vous allez voir le résultat, alors vous pouvez le partager aux autres. Si vous ne vérifiez pas tous seuls, au moindre échec, vous allez penser que tout ceci est faut. Va doucement, mais ce petit pas dans lequel tu réussis, qu’il soit petit mais sur !

Maintenant je vais vous donner quelques phrases complémentaires pour la prière, dont je vous ai donne :

Je crois en Toi, Seigneur, qui m’a parle dans mon passe. Tu as mis en moi toutes les bonnes graines de ma Vie.

Je crois en Toi, Seigneur, qui me parle a présent. Tu fais grandir le Bien en moi.

Je crois en Toi, Seigneur, qui va me parler au futur. Je vais me réjouir dans Ta Vie.

Le mot Ta a de la valeur. Elle comprend l’union de ces trois principes. Dans la lettre T la ligne verticale représente l’homme et la ligne horizontale représente la femme. Elles tiennent a s’ unir ou on peut dire qu’ il y a un élan entre l’ état actif et l’ état passif, entre deux grandes Forces, qui marchent dans le monde. La lettre e est le principe de l’union, la manière dont il faut travailler. La façon dont on travaille dans ce monde, on doit s’en réjouir. Dites : « Moi, je vais être heureux de ce dont tu fais ! » Quand je lui donne de l’argent, il n’ y a pas en quoi croire car c’est un fait déjà fait.

Vous dites maintes fois: “Quel sera ma vie future?” De la manière dont tu te lèves le matin et tu dis « je vais faire ceci ou cela », telle sera ta vie future. Tu dis : « Je vais l’écrasé celui-la ! » - Au futur on va t’écrasé aussi. Si tu dis que tu vas faire du bien a quelqu’ un, cela signifie qu’au futur on va te faire du bien aussi. Vous devez être bons et contents, car les plus grands secrets apparaissent lors des souffrances.

Les gens mondains se contentent et se réjouissent, tandis que les gens spirituels ont une mine sérieuse et avec cela ils font croire qu’ils mènent une vie sérieuse. Or, sous un homme spirituel on comprend tout homme qui vit raisonnablement. Je vais vous donner un exemple pour un homme vraiment spirituel: un maître maçon donnait des leçons a ses apprentis comment lever une grande pierre sur la maison, mais en montrant, la pierre est tombée sur sa main et lui a écrasé un doigt. Il s’est tourne vers Dieu et dit : « Merci, Seigneur, de ne pas m’avoir pris tout le bras ! » Celui qui comprend les choses de cette façon, c’est un homme spirituel.

Les femmes d’aujourd’hui doivent créer une belle atmosphère, elles doivent toutes s’entraider. Tachez toutes d’avoir un confort intérieur et d’être contentes du peu, dont vous avez. J’ai entendu une femme dire a une autre : « Elle ne m’a pas bien reçu. » Comment peut-elle bien te recevoir, quand son mari l’a battu et elle a eu des problèmes avec son fils. Pour cela les gens spirituels doivent avoir de bonnes pensées pour les autres. Si on dit de quelqu’ un que c’est un homme bien, il le deviendra pour de vrai.

Vous allez apprendre la loi du rajeunissement. C’est la Résurrection. Ne dites pas : « Nous sommes devenus vieux », mais plutôt dites : « Nous sommes jeunes, on va travailler a partir de maintenant! » Vous n’allez pas dire : « Je vais mourir », mais vous allez dire : « J’ai eu l’idée de construire une nouvelle maison. » Tu as perdu ton argent – tu dira : « Je l’ ai mis a la banque. » Interprétez les choses dans leur juste sens. Un jour les élèves du Christ, en passant près d’un chien mort, ont dit : « Que ça sent mauvais ! », or le Christ a dit : « Comme ses dents sont blanches ! » Garde-toi de cela, ne dis pas comme ça sent mauvais, mais lave-toi les mains. Se laver les mains signifie être juste. C’est la seule voie d’améliorer le monde.

Le 3 mai 1917, Sofia

 

Home English Russian French Bulgarian Polish Deutsch Slovak Spanish Italian Greek Esperanto

About    Search History    Top 100    Search Help